Kings

Rudy Gay est officiellement agent-libre : ça va se bousculer pour l’ailier au scoring généreux

Rudy Gay
Source image : YouTube Thru the Lens

On attendait que la nouvelle devienne officielle, c’est fait. Rudy Gay a refusé la Player Option à 14,3 millions de dollars qui était sur son contract actuel, il sera ainsi disponible sur le marché des agents libres cet été.

Soupir, forcément, lorsqu’on parle de l’ailier des Kings. Pas un soupir de frustration, mais un soupir de tristesse en se souvenant de la terrible blessure vécue en janvier dernier. Alors qu’il était déjà dans les rumeurs de départ et qu’il espérait se faire une bonne cote avant de présenter son CV sur le chémar, Gay devenait victime d’une rupture du tendon d’Achille. Le genre de pépin physique qui est déjà bien compliqué à gérer dans la carrière de n’importe quel sportif, mais qui l’est encore plus quand on a (1) que 30 ans et (2) un jeu basé sur des qualités explosives sur ses départs. Pas de quoi freiner la bête, qui aura le temps et la possibilité d’adapter sa production en fonction de ses capacités physiques, mais le soupir venait de là. Depuis six mois, Gay n’a pas joué au basket et aurait aimé taper de gros chiffres pour obtenir un dernier contrat assez généreux, mais il devra certainement se satisfaire de ce que le marché lui offrira. Est-ce qu’il obtiendra mieux que ses 14,3 millions qui étaient proposés pour la saison prochaine ? Très certainement, quand on voit les joueurs évoluant à son poste, mais attention à choisir le bon endroit et le bon staff…

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’il y a de fortes chances pour que les offres soient nombreuses. Même avec une opération aussi lourde dans une carrière, même après avoir végété chez les Kings depuis 2014, Rudy reste un joueur qui n’est pas descendu sous les 17 points de moyenne depuis sa saison rookie. On parle donc d’un scoreur suprême, qui peut encore agacer du monde avec sa sélection de tirs et ses efforts en défense, mais qui pourra planter du bucket à foison dans les moments chauds. Bien des équipes toqueront à sa porte début-juillet afin de voir s’il souhaite changer d’air et se faire une belle deuxième partie de carrière ailleurs, surtout celles qui sont à un élément sérieux de devenir très dangereux en Playoffs. On pense notamment aux Rockets, Thunder, Heat, Pacers ou Clippers, qui enverront certainement un petit message au vétéran. Dans tous les cas, il faudra surtout veiller au retour de Gay à la compétition, lui qui vient de subir une lourde opération et rééducation. Certains s’en remettent aisément, d’autres ont beaucoup plus de mal, c’est notamment en ce sens que – par sécurité – la priorité de l’ailier est de signer un contrat longue-durée. Comme ça, en cas de pépin, il est couvert au niveau financier.

Alors qu’il aurait pu être un des gros poissons de l’été, Rudy Gay sera une sardine un peu épaisse, loin derrière les gros clients du mois de juillet. Après tout, peut-être qu’il reviendra au top et sera une des belles signatures de l’année…

Source : Hot Hoops


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top