Cavaliers

LeBron James redescend de son trône : “Je ne crois pas que nous soyons une superteam”

LeBron James

Les mots sont durs…

Source image : YouTube

Quelques dizaines de minutes seulement après la défaite amère lors du Game 5 de ces Finales NBA 2017 contre Golden State, LeBron James, s’est confié en conférence de presse. Le King est sans réserve sur les Cavaliers, qu’il qualifie ne pas être une “superteam”… L’ailier de Cleveland en rajoute, de quoi inquiéter les fans de l’Ohio les plus paranos.

Le King ne mâche pas ses mots après le revers de cette nuit… Mine déconfite, ton grave, le roi semble être bien dépité et il le fait savoir en conférence de presse. À la question d’un journaliste sur son passage dans deux “superteams” (Miami et Cleveland) et sur l’évolution des équipes en NBA qui se tournent vers des cinq majeurs de plus en plus compétitifs, LeBron James a surpris tout le monde. Probablement épuisé de cette saison intense et de ces Playoffs hors du commun, il s’est laissé aller à la confidence, un commentaire à ne pas ignorer.

“Je ne crois pas avoir joué pour une superteam. Je ne crois pas en cela. Je ne crois pas que nous soyons une superteam ici (à Cleveland).”

Une déclaration qui risque de mettre du feu aux poudres… Les réactions pleuvent déjà sur les réseaux sociaux et notamment de ses fans à Miami. Pour eux, impossible de comparer le big three de l’époque qu’il formait avec Dwyane Wade et Chris Bosh à cette équipe des Cavs. L’incompréhension règne donc auprès de ses fans. Pour eux, c’est clair et net, LeBron James a bien joué pour une “superteam” et elle était à Miami. Il est vrai que cette équipe des Warriors à l’heure actuelle, est sans nul doute bien meilleure que ce que le King a pu avoir tout au long de sa carrière. Mais rien n’est comparable, et on ne saura jamais si le big three de Miami aurait été capable de stopper la bande à Curry.

Avec cette déclaration, le King semble vouloir faire passer plusieurs messages… Une possibilité de départ vers une franchise plus étoffée, dans le but de venir à bout des Warriors, ou tout simplement, renforcer les Cavaliers pour en faire, cette fois ci, une “superteam”. On penche bien sûr davantage pour la seconde option.

 Source texte : USA TODAY Sports


1 Comment

1 Comment

  1. VinceR

    14 juin 2017 à 10 h 25 min at 10 h 25 min

    12-0 et en fanfaronnant ses adversaires à l’EST … puis dire çà! Aucun respect pour ses team mates.
    Je peux comprendre car ses propos sont sous le coup de la déception ou désillusion.
    Si Roi Jacques I met ses intérêts financiers de coté, il restera un espoir de recruter un gros poisson à la free agency … rien n’est moins sür. Ou alors il faudra méchamment écrémé le roster (genre cinq ou six joueurs voire davantage et pas que Deron sauce andalouse ou Korver aigre douce mais du JR et du Love sauce piquante).
    Les Warriors ont aussi des concessions financières à trouver dans le chef de leur cinq majeur mais l’orage est surtout passé l’année passée puis après ce titre…la complaisance sera meilleure.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top