Cavaliers

LeBron James aura tout donné : premier joueur de l’histoire à tourner en triple-double en Finales NBA

Il a terminé sa 8ème finale avec une cinquième perdue, mais il aura encore une fois tout donné face au champion : LeBron James ne pouvait offrir plus, il est même rentré dans l’histoire malgré la défaite.

Que pouvait-il faire de plus ? Honnêtement, que pouvions-nous demander au cyborg, en observant ses Finales NBA se dérouler sous nos yeux ? Peut-être de déchirer les tickets à l’entrée du stade, servir le popcorn ou bien ramasser les ballons. Mais pour le reste, et donc sa production sur le terrain, il était impossible de le pointer du doigt pour son oeuvre. Cinq rencontres, une seule gagnée, mais un effort complet sur le parquet et ce leadership habituel qu’on a tendance à prendre pour acquis. Pitié, non ! Ne prenons pas la présence de LeBron pour quelque chose de normal, lui qui continue à envoyer du steak et à pousser des équipes comme les Warriors de 2017 à se créer. Car c’est ce qu’il fallait, mine de rien, pour faire chuter un phénomène comme lui. Une armée all-time, remplie de snipers historiques, au sommet de leur art. Voilà ce qu’il fallait pour que James et ses Cavs soient mis en danger. Lui nous affirmait qu’il se sentait bien, loin d’être exténué, souhaitant simplement jouer pour tenter de tenir tête à Kevin Durant et ses potes. Dégoulinant de sueur en étant obligé de jouer au rythme des Warriors, LeBron montrait des signes rassurants, ceux d’un être humain qui ne peut tout le temps carburer au max. Il devait forcément rendre les armes, car pas assez bien entouré, ou du moins pas aussi bien entouré. Mais pas avant d’avoir absolument tout donné.

Et il le disait lui-même en conférence de presse, suite au sacre des Warriors. L’ailier ne pouvait pas s’en vouloir, car il avait tout simplement vidé ses batteries sur le terrain, ses chiffres et son temps de jeu parlant pour lui. Déjà plus de 50 000 minutes en carrière et des pointes à 40-39-46-41-46 minutes sur la série ? Impossible. Tout comme… sa production en fait : 33,6 points, 12 rebonds, 10 passes, 1 contre, 1,4 interceptions, 56% au tir, 39% du parking. Oui, LeBron a bien tourné en triple-double de moyenne sur ces Finales NBA 2017, faisant de lui le premier joueur de l’histoire à réussir cela sur toute une dernière série de fin de saison. Certes, Jerry West était le seul à fini MVP de Finales perdues, mais James le rejoignait dans une autre triste catégorie : celle des monstres polyvalents qui ne pouvaient s’en sortir seuls. On ne pouvait reprocher grand chose à LBJ sur cette série, car en face c’était juste trop fort. Kevin Durant a remporté sa matchup en pouvant justement compter sur ses coéquipiers lorsqu’il fallait s’occuper de tâches ingrates. Une grande différence avec LeBron, car le numéro 23 était lui… obligé de devoir retrousser ses manches. Pas le même effectif, pas le même coaching, une cinquième défaite en Finales NBA mais un effort exemplaire qui poussera certainement le management à devoir bosser encore plus dur cet été. Ce n’est pas pour perdre en juin que James est rentré à Cleveland : ce qu’il veut, c’est prendre la place de KD dans un an, pas plus tard.

Dans un an, si LeBron James est à nouveau en Finales NBA, il aura 33 ans. Sa machine aura encore pris un coup dans le moteur, ses coéquipiers devront avoir une autre gueule, et il continuera à montrer l’exemple sur comme en dehors des terrains. Que le management des Cavs se démerde pour l’entourer, car l’histoire veut que le ping-pong continue entre Cleveland et Golden State.


1 Comment

1 Comment

  1. Piro

    13 juin 2017 à 14 h 55 min at 14 h 55 min

    LeBron est clairement dans les 5 meilleurs joueur all time, mais sur cette finale il a oublié que le basket se joue à 5 vs 5. Super ligne statistiques mais quel manque de collectif chez le Cav’s qui avait pourtant ce l’on moi un effectif pouvant concurrencer GS.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top