Bucks

Thon Maker a décidé de prendre du muscle : s’il suit le programme de Giannis, attention…

Thon Maker
Source image : DraftExpress

Après une première saison séduisante en NBA, Thon Maker sait qu’il lui reste encore énormément de boulot mais le phénomène sait par quoi commencer : son corps doit se développer, afin de pouvoir tenir face aux monstres du circuit.

Et cela tombe bien, l’Australien s’est mis une belle priorité pour cet été. Faire en sorte que son retour à l’entraînement en septembre soit choquant pour ses coéquipiers, avec une transformation visuellement impressionnante en l’espace de quelques mois. Encore bien jeune et capable d’ajouter du poids sur sa machine, Thon est conscient qu’il va devoir bouffer de la fonte et des protéines en menu principal pendant quelques temps, s’il souhaite se faire respecter dans la Ligue. Mais c’est justement le staff de DraftExpress qui a pu discuter avec lui dernièrement et confirmer que le bonhomme avait commencé à gonfler, dans un pays assez proche du notre. En effet, l’intérieur était à Trévise en Italie à l’occasion du Adidas Eurocamp 2017 où un certain… Matur Maker est actuellement sur les listes. Le frère de Thon souhaite se faire lui aussi un nom chez les pros et il doit passer par les étapes principales des grands talents, ce qui a permis au joueur des Bucks de bosser avec son frangin. En très peu de temps, le grand Maker a déjà pu gonfler les bras, les pecs et les jambes selon les retours obtenus, et le joueur lui-même s’est exprimé sur ce qu’il avait en tête.

Je veux revenir plus fort, continuer à développer mon jeu dans tous ses aspects. Que ce soit dans la conduite de balle, le jeu de passes, mieux me déplacer. En plus de ça, je dois aussi continuer à me développer physiquement, bosser sur ma carrure. Je dois prendre du poids, de la force, puis voir comment ma technique s’affine autour de ça.

Si on commence à voir des freaks dans tous les sens à Milwaukee, ça va devenir extrêmement chiant à jouer et incroyablement excitant à regarder. Mine de rien, Thon a aussi la chance d’avoir un gars non loin de lui qui est passé par là. En effet, Giannis Antetokounmpo était un squelette au potentiel immense lorsqu’il est arrivé en NBA, avec une polyvalence rare et un moteur exceptionnel dans son jeu. Ce qu’on voulait voir, c’est si le phénomène allait faire le boulot nécessaire pour devenir un mutant physiquement, afin de tenir avec les plus costauds à son poste. Aujourd’hui ? Le débat n’a plus lieu, le Freak est une star internationale et tout le monde se l’arrache. De là à mettre Maker sur le même level, non, mais attention si les monstres s’aident entre eux. Car un intérieur capable de galoper comme Thon, qui peut tirer derrière l’arc, se mettrait soudainement à remonter la balle en ajoutant 15 kilos sur son tank, bonjour le bad chez l’adversaire. On surveillera donc les progrès des jeunes à Milwaukee cet été, en espérant retrouver un Maker hallucinant à la rentrée. Vu ce qu’il a montré au fil de sa première saison, ça pourrait devenir flippant par la suite…

John Hammond est peut-être parti, mais l’ex-GM des Bucks va pouvoir désormais regarder dans le rétroviseur et apprécier son pif. Car si Milwaukee se retrouve dans deux ans avec deux freaks au sein du même groupe, on va clairement transpirer en les voyant jouer.

Source : DraftExpress

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top