Pacers

Les Pacers veulent garder Paul George et mieux l’entourer : Lance Stephenson ça ne suffit pas pour gagner un titre ?

Paul George jacuzzi nike pacers trashtalk fantasy league

Dernière chance avant de le voir partir…

Source image : YouTube

Nouvel épisode du feuilleton Paul George. D’après des sources sûrs, les Pacers ne sont plus favorables à un transfert de leur star et veulent mieux l’entourer, avec le risque de le perdre cet été…

Alors partira, partira pas ? La situation est compliquée avec notre ami Paul George. L’ailier sera agent-libre dans un an, ce qui doit faire stresser le front office d’Indiana. Vu que Paulo n’a pas été sélectionné dans une All-NBA Team cette saison, il n’est pas éligible au supermax contract négocié par le CBA l’été dernier. Du coup, toutes les franchises NBA, à condition d’avoir la place nécessaire dans la masse salariale, pourront lui proposer le même montant qu’Indiana. L’enjeu est gros pour les Pacers, transférer Paul ou monter une équipe fiable qui lui donne envie de re-signer dans un an ? Maintenant que Larry Bird a quitté son poste, c’est à Kevin Pritchard que revient cette lourde décision. Et d’après les sources de certains journalistes sérieux comme Zach Lowe ou Brian Windhorst, c’est la deuxième solution qui est envisagée. En même temps le garçon approche son de son prime et claque déjà 23,7 points et 6,6 rebonds par match. Il a même donné du fil à retordre à Cleveland en Playoffs cette année. Alors on conserve Paulo, on l’entoure et on le fait re-signer au mois de juillet 2018 ! Le risque est énorme mais on a l’impression qu’une reconstruction n’est pas dans les plans d’Indiana.

Alors oui il faut l’entourer, mais on recrute qui ? Au début d’année dernière, nous étions optimistes avec les Pacers. Jeff Teague, l’émergence de Myles Turner ou encore Monta Ellis laissaient présager qu’Indiana pouvait vite gêner Toronto ou Boston. Objectif complètement raté. On a eu l’impression qu’ils n’avaient pas envie, les lieutenants qui devaient avoir un impact ont été invisibles, mention spéciale à Monta. Puis comment ne pas parler de Nate McMillan ?  Le coach n’étant pas du tout en accord avec la philosophie de jeu de son équipe. Avec le changement de président, peut-être que le style des Pacers va changer. La bonne addition de cette saison ? Lance Stephenson, qui a montré qu’il pouvait être utile à sa manière. Mais il a quand même fallu un Paul George énorme pour que l’équipe se qualifie en Playoffs cette année. Si cela se reproduit la saison prochaine, ce sera mort pour convaincre Paulo de resigner, lui qui a bien envie d’aller voir le soleil à Los Angeles. Et puis C.J. Miles est sur le départ aussi, alors qu’il était une des satisfactions de la saison. Kevin Pritchard a donc du pain sur la planche cet été. L’avenir de sa franchise et de son leader en dépendent.

C’est un gros pari qui va être tenté par la direction d’Indiana, mais tout peut encore changer pendant l’année si les résultats ne sont pas là. La saga PG13 continue…

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top