Heat

Dion Waiters est chaud pour faire un prix d’ami au Heat… mais attention à la réduction de 0,1%

Dion Waiters
Source image : NBA League Pass

On parlait dernièrement de Dion Waiters en tant qu’agent-libre. Décidé à vouloir se faire plaisir sur le marché des dollars, l’arrière s’est exprimé à la radio pour parler de son état d’esprit concernant son futur contrat.

C’est que, mine de rien, on aimerait bien le garder dans les rangs de Miami. Non pas que Dion soit un futur multiple-All-Star avec un potentiel de Hall of Famer et 5 titres devant lui, mais sa renaissance au Heat était belle à voir, son entente avec ses coéquipiers l’était également, et sa présence dans le moneytime avait quelque chose d’aussi inquiétant que rassurant pour Erik Spoelstra. L’entraîneur de la franchise de Floride est probablement le premier à vouloir conserver Waiters dans son effectif, maintenant Spo sait avec qui doit-il bosser et Pat Riley n’est pas du genre à distribuer du contrat hardcore tous les étés. Ce qu’il aime, le gominé, c’est bien dépenser sa thune et rester flexible afin de pouvoir assurer un avenir stable au Heat. Par conséquent, les 3 maigres millions de dollars que Dion pouvait toucher l’année prochaine ont été rangés dans la banque de Miami, et le joueur va pouvoir demander bien plus sur le marché. Jusqu’à quel prix voudra-t-il monter ? Difficile à déterminer aujourd’hui, mais ce qu’on sait désormais est ceci. En cas de négociations calmes avec le Heat, Céline pourrait faire un clin d’oeil salarial à sa franchise et rester dans la région pour une petite ristourne. Jusqu’à quel palier, d’ailleurs ?

“Cela dépend, mais oui je serais prêt à le faire (l’effort financier). Maintenant, comme je l’ai déjà dit, cela dépend de plusieurs choses. Il faut que ce soit la bonne chose, au bon moment, il faut que ce soit juste et égal.

C’est excitant, au final. De pouvoir traverser ce processus et voir ce que l’équipe pense de vous. C’est excitant car vous savez à quel point vous avez travaillé pour en arriver là.”

Que Dion s’accroche et ses fans aussi, car Riley est aussi féroce qu’intraitable lors de ses négociations. Quand LeBron a dû partir, il l’a laissé déménager sans bouger d’un poil de cil. Quand Wade a voulu lui forcer la main, Patoche s’est marré en lui suggérant d’aller s’installer à Chicago. On ne déconne pas avec le boss de Miami, et c’est justement ce que va devoir comprendre Waiters. Car s’il souhaite rester, autant le prévenir tout de suite que ce ne sera pas pour une somme pharaonique. Et là se trouve la plus grande des tentations chez l’arrière. Pourquoi ? Tout simplement car une pluie de dollars pourrait lui être proposé ailleurs, pendant que le Heat lui proposera 12 millions la saison et pas un centime de plus. Et quand on voit des types comme Allen Crabbe prendre 18 millions la saison ou même Kent Bazemore 16 millions, il y a moyen que Dion pète un câble. Lui qui a toujours voulu assurer ses arrières ainsi que ceux de sa famille, le bonhomme pourrait privilégier l’aspect financier plutôt que le sportif, et cela serait compréhensible compte-tenu de son parcours tumultueux en provenance de Philadelphie.

Pat Riley aiguise déjà ses couteaux, le patron sait que sa franchise aura une belle flexibilité cet été et qu’elle ne pourra être flinguée par un arrière trop gourmand. Waiters souhaite rester ? Qu’il se base sur 12 à 14 millions l’année à Miami, pas plus.

Source : WSVN’s 7 Sports Xtra


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top