Draft NBA

La NBA pourrait à nouveau permettre aux lycéens de s’inscrire à la Draft : un système actuel foutu ?

NBA Kobe Bryant
Source image : YouTube

Si la dernière convention collective (CBA) a été ratifiée et portera sur les prochaines années, la NBA et Adam Silver pensent déjà à la suite : pour ce qui est des joueurs voulant rejoindre la Ligue, on pourrait retourner au mode passé.

Le mode passé ? Mais quel mode passé ? Petite explication, pour tout bien capter. Pendant des décennies, la NBA a autorisé les lycéens à s’inscrire à la Draft, permettant à des joueurs de seulement 18 ans de rentrer directement dans la cour des grands. On se souvient notamment de transitions réussies pour des stars comme Kevin Garnett, LeBron James ou Kobe Bryant, mais ces quelques cas isolés ont aussi créés des histoires beaucoup moins fun. En effet, de nombreux lycéens pensant pouvoir suivre les traces de leurs aînés se sont littéralement viandés en NBA (Kwame Brown, Darius Miles ou Sebastian Telfair entre autres), forçant David Stern à devoir retravailler le système de la Draft. Car après avoir vu des lycéens devenir All-Stars, le boss de la NBA remarquait de plus en plus d’observateurs en train de scruter des phénomènes dans les gymnases, et de jeunes talents s’effondrer en pensant qu’intégrer la Ligue serait un moyen sûr de gérer l’avenir financier de leur famille. Mauvais délire, certains terminant sans le moindre diplôme validé au niveau universitaire… ou pire encore. Toujours à sa manière, c’est-à-dire souvent controversée, Stern parvenait à imposer une année supplémentaire, afin que les joueurs entrant en NBA aient au moins 19 ans.

Ce changement avait eu lieu en 2006, cela fait donc plus de 10 ans qu’il a été acté et a empêché les joueurs considérés trop jeunes d’intégrer la NBA. Sauf qu’aujourd’hui, Adam Silver est en charge de la Ligue et le boss a remarqué un phénomène assez frustrant. Soit les jeunes se forcent à passer un an en université en comptant les secondes avant la Draft, soit ils vont jouer ailleurs et s’exposent à d’autres problèmes. Des cas comme ceux-ci, on n’en compte plus tant ils sont nombreux. Ben Simmons a taclé ce système en se demandant ce qu’il foutait à LSU, Emmanuel Mudiay a préféré jouer en Chine, le projet initial qui visait à offrir un an de maturité et d’éducation a été finalement contourné au fil des années et Silver est conscient que cela ne va plus. Il faut changer ce modèle, mais ce n’est pas aussi facile que cela. Car même si le patron est passé sur l’émission The Herd pour affirmer qu’il souhaitait revisiter la limite d’âge, il n’y a pas 36 chemins par lesquels passer : soit redescendre à 18 ans… soit monter à 20. Pour le moment, Adam serait plus intéressé par la première piste, mais certainement pas sur la même base que l’ancienne NBA. Utiliser la D-League comme premier moyen de développement, créer de vrais liens avec des équipes européennes, toutes les pistes devront être abordées lors des prochains mois entre Silver et Michele Roberts (boss de l’association des joueurs), afin de trouver le meilleur système possible. Une fois un projet concret, il devra être signé et même ça sera compliqué car il faudra également l’accord des propriétaires…

Ouvrir à nouveau les portes aux lycéens serait-elle une bonne idée ? Pas tellement. Mais vivre dans un rêve où on pense que les jeunes vont avoir un vrai cursus universitaire en moins de 6 mois ? Non plus. La NBA va devoir se pencher sérieusement sur ce problème, avant de changer la Draft… 2022 ?

Source : The Herd

Les visiteurs ont tapé :


1 Comment

1 Comment

  1. VinceR

    1 juin 2017 à 13 h 22 min at 13 h 22 min

    la ligue va peut être utiliser les AAU ou créer un système équivalent…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top