Heat

Chris Bosh de retour en NBA, c’est de moins en moins bien parti : dossier médical trop lourd

Chris Bosh
Source image : YouTube

Journaliste respecté pour la site officiel de la NBA, David Aldridge s’est posé sur le dossier Chris Bosh. L’intérieur est désormais un agent-libre non-restreint, mais ce n’est pas une raison pour croire qu’il jouera la saison prochaine…

On en parlait dernièrement, le Heat et Bosh ont trouvé un accord pour que l’intérieur devienne libre et puisse quitter la Floride sans trop de regrets, permettant également à la franchise d’éviter un poids financier inutile dans sa reconstruction. En ayant la possibilité de squatter le marché des agents libres cet été, Chris pourrait voir le verre à moitié plein en croisant les doigts pour qu’une équipe se jette sur lui. Après tout, on parle d’un garçon qui tournerait à plus de 20 points de moyenne en fermant les yeux dans la NBA actuelle. Sauf que si techniquement et physiquement le joueur peut tout à fait retrouver un niveau All-Star, ses pépins sanguins eux ne sont pas d’accord. Entre caillots de sang retrouvés à plusieurs reprises et drapeau blanc agité saison après saison, Bosh sait qu’il est sur très proche de ne plus pouvoir rejouer sur un parquet. C’est sur ce postulat qu’Aldridge s’est penché, le reporter soulignant le fait que les risques sont actuellement bien trop élevés pour n’importe quelle franchise. Quel docteur lui donnera un feu vert aussi tendu, et qui serait prêt à vivre un potentiel accident en plein match…?

“Miami avait une raison d’environ 50 millions de dollars de le faire jouer et la franchise ne pouvait trouver un docteur qui puisse lui donner le feu vert. Il y a peu de chances que la réponse soit différente pour une équipe qui aura une raison d’environ 0$ de le faire jouer. […] L’intérêt sera là sur son profil, mais les risques liés à sa santé surpassent ceux d’un bel apport dans la plupart des franchises. Il y aura très certainement des équipes intéressées, mais ce sera probablement difficile de trouver un docteur qui puisse lui donner le feu vert. Si son dossier médical devient ok, pourquoi pas, mais cela semble peu probable actuellement. Si quelque chose de tragique se produit, c’est trop dur de s’en remettre.”

Ce passage écrit par David Aldridge nous mène au suivant, un qu’on devait partager afin d’avancer au mieux sur le dossier Chris Bosh. Si l’intérieur souhaite retrouver un niveau compétitif et conserver son rêve de grandeur, comme il l’avait logiquement ces dernières années, c’est non. Le risque est trop important, une famille se trouve à ses côtés et pourrait vivre un moment tragique, par manque de sagesse. Mais il faut séparer l’homme du sportif : si Chris Bosh souhaite simplement prendre sa retraite de lui-même en foulant une dernière fois un parquet, c’est oui. On parle d’un compétiteur qui n’a même pas pu dire au revoir au sport qu’il aime, du jour au lendemain son parcours a été stoppé à cause d’un souci médical qu’il ne pouvait anticiper ni éviter. Laisser à Bosh la possibilité de revenir une toute dernière fois sur le parquet, pour un seul match, en tenue, afin de saluer ce sport qui a représenté 80% de sa vie jusqu’ici, rien de plus logique. Mais pas plus, pas plus loin que dans le symbole, pour quitter le basketball avec un dernier souvenir bien plus joyeux et positif que celui d’un All-Star Game loupé à cause d’une urgence à l’hôpital. Une franchise acceptera-t-elle ce type de choix ? Là est toute la question, tout comme l’état d’esprit actuel de Bosh. Mais s’il reste dans un mode de pensée où il souhaite rejouer longuement, on préfère limite croiser les doigts pour que cela ne se produise pas. Pas par égocentrisme, mais par crainte pour lui.

La carrière de Chris Bosh est très probablement terminée, ce qui est triste mais est déjà arrivé à un paquet de joueurs par le passé. Si le vétéran souhaite partir sur une bonne note, cela peut se faire de façon intelligente et bien préparée. S’il souhaite reprendre la pratique de façon intense, c’est non.

Source : NBA.com

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top