Thunder

Doug McDermott utilisé en ailier-fort par le Thunder l’an prochain ? Apparemment, c’est leur projet…

Doug McDermott
Source image : YouTube

Transféré des Bulls au Thunder en milieu de saison, Doug McDermott n’a pas pu trouver ses repères au bon moment et la saison s’est terminée… quand il a commencé à se sentir bien. Relou.

Pauvre Douggie. Le sniper, qui avait régalé en montrant un potentiel prometteur du côté de Chicago, pensait obtenir un rôle sérieux aux côtés de Russell Westbrook mais les plans de Billy Donovan n’était pas ceux-là. D’abord verrouillé sur le banc sans savoir quel rôle il allait obtenir, McDermott a gratté quelques minutes ici ou là mais rien de plus difficile que de devoir contribuer sans avoir de garantie sur son temps de jeu quotidien. On te demande, d’un regard, si tu peux rentrer sur le terrain et planter tes shoots, alors que tu connais tes coéquipiers depuis trois semaines et vient de découvrir le système local. Mauvais délire, et mauvais débuts pour l’ailier, à l’inverse de Taj Gibson qui lui a évidemment été responsabilisé d’entrée car plus expérimenté. Cependant, quelques bons signes lors du premier tour des Playoffs face aux Rockets ont séduit le management d’OKC, et c’est Sam Presti lui-même qui a affirmé que McDermott serait attendu au poste d’ailier-fort l’an prochain. Le GM du Thunder ne va pas coacher à la place de Billy Donovan, mais il sait quel recrutement il doit opérer et bombarder Douggie sur le poste 4 donne aussi quelques indications sur les priorités de la franchise.

La concurrence est bien là avec des garçons comme Enes Kanter, Taj Gibson, Jerami Grant ou Domantas Sabonis, mais chacun de ces hommes propose des profils différents. Kanter ne défend pas aussi bien que McDermott et ne peut autant espacer le terrain. Gibson est agent-libre et ne sera peut-être pas conservé. Jerami Grant a l’air préféré au poste d’ailier vu qu’il lui a été demandé de bosser son shoot et sa tenue de balle. Enfin, Sabonis est bien vert et n’a pas la mobilité de Douggie. Il y a donc un vrai spot à prendre pour le sniper formé à Creighton, sachant qu’il est actuellement en train de gonfler à la salle pour mieux tenir sa position au poste. Capable de se planquer dans le corner pour attirer son défenseur, McDermott sait qu’en poste 4 il devra savoir défendre correctement dans sa peinture, sans se faire enfoncer par les ailiers-forts du circuit. Le plan est d’ailleurs assez intelligent pour le Thunder, qui manquait cruellement d’options au shoot sur la fin de saison. Avec un garçon comme Doug sur le terrain, ce sont d’immenses lignes de pénétrations qui peuvent être ouvertes pour des animaux comme Westbrook ou Oladipo. On verra donc ce que le camp d’entraînement réservera, mais ne soyez pas étonnés si McBuckets arrive à la rentrée avec un tank bien plus musclé.

Moins de 20 minutes par match en 22 rencontres à OKC, Doug McDermott vaut bien mieux que ça et il le sait. Trouver son vrai poste en NBA, bosser uniquement là-dessus et se faire une place chez les pros, voilà un beau projet pour une quatrième saison dans la Ligue.

Source : NewsOK


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top