Playoffs NBA

Warriors versus Cavs – poste par poste : les ailiers-forts, la clé de la série ?

Warriors - Cavs
Source : YouTube / Cleveland Cavaliers

Afin de préparer au mieux ces Finales NBA 2017 entre Warriors et Cavs, il convient de se pencher sur plusieurs aspects qui vont déterminer le futur vainqueur de la série : et si c’était sur le poste 4, chez les ailiers-forts, que les Finales pouvaient basculer ? 

Ces Finales 2017 vont être le théâtre de batailles au couteau entre Cavs et Warriors. Il y aura des duels de superstars à plusieurs niveaux. Au poste 1, Stephen Curry sera revanchard et voudra montrer qu’il peut dominer en Finales. En face, il faudra compter sur Kyrie Irving toujours transcendé dans ce genre de match à l’enjeu immense. Au poste 3, le combat entre LeBron James et Kevin Durant sera évidemment scruté de très près par tous les observateurs tant ses deux joueurs peuvent tirer leurs équipes vers le haut et bonifier le boulot de leurs coéquipiers. Mais, il ne faudrait pour autant oublier que sur le poste d’ailier-fort, de sacrés joueurs vont s’affronter et qu’en fonction des choix tactiques des coachs, ce poste 4 pourrait devenir secteur clé de ces Finales.

# Cleveland Cavaliers : 

  • Joueurs : Kevin Love, Channing Frye et Derrick Williams
  • Bonus : LeBron James ou Richard Jefferson si small ball
  • Statistiques sur ces Playoffs (hors bonus) : 27,8 points, 12,5 rebonds, 3,6 passes décisives
  • Force : le tir de loin, le trio Love – Frye – Williams a planté à presque 50% derrière l’arc depuis le début des Playoffs (5,1 / 10,3)
  • Faiblesse : la défense. Pas de spécialiste, loin de là.

Il est clair que, côté Cavs, le rôle principal des ailiers-forts sera le même que d’habitude : artiller de loin pour obliger la défense adverse à sortir ce qui ouvre des voies royales vers le cercle pour les monstres extérieurs que sont Irving et James. Kevin Love et Channing Frye – les deux principales options de Lue au poste 4 – sont parfaits dans ce rôle. Love apporte même un bel écot au rebond ce qui est un peu moins le cas de Frye et encore moins celui de Derrick Williams mais il faut reconnaître que l’homme aux dreads multicolores est très peu utilisé dans cette post-season. Ces gars vont gêner les Warriors et peuvent provoquer quelques déséquilibres défensifs mais ils vont devoir aussi se donner de l’autre côté du terrain sous peine de prendre l’eau et de pénaliser leur équipe. Enfin, les choix tactique du coach seront très intéressants à suivre car il aura la possibilité de faire glisser LeBron James  voire Richard Jefferson sur ce poste 4 pendant quelques séquences.

# Golden State Warriors : 

  • Joueurs : Draymond Green, David West
  • Bonus : Kevin Durant, Andre Iguodala
  • Statistiques sur ces Playoffs  (hors bonus) : 18,5 points, 11,7 rebonds, 10 passes décisives
  • Force : défense de fer, fluidifient le collectif en attaque
  • Faiblesse : léger manque de scoring

Draymond Green est un monstre défensif. Il va mettre un point d’honneur notamment à réduire au minimum l’apport de Kevin Love dans cette série. Il ne va pas avoir peur de switcher pour se retrouver face à LeBron James ou Kyrie Irving. Il va peser au rebond, au contre. Il va donner de la voix pour guider ses coéquipiers, les replacer sans cesse… Bref, à Golden State le leader vocal c’est Green et ça compte énormément même si ça ne se voit pas trop dans les stats. David West voudra se donner pour aller chercher une bague. Le vieux grognard va apporter son agressivité, sa science du jeu. Sans compter qu’il est capable de faire mouche dans le périmètre. Tout comme Draymond d’ailleurs qui fait trembler les filets sur plus de 47% de ses tentatives lointaines depuis le début des Playoffs. A eux deux ils peuvent bonifier largement le jeu offensif des Warriors d’autant plus qu’ils sont d’excellents passeurs. Et n’oublions pas que Kevin Durant vient souvent sur le poste 4 en cours de match voire Andre Iguodala sur certaines phases de jeu.

égalité

Les joueurs amenés à occuper le poste 4 dans cette série de Finales ont des profils très différents. Ceux des Cavs shootent un peu mieux et surtout beaucoup plus mais ils défendent avec beaucoup moins d’intensité et de concentration. La bataille du rebond va être très tendue et sera capitale car dominer sous les cercles est toujours quelque chose d’important dans le genre de match qui attend les deux escouades. Pour peu que Kevin Love ait la main chaude de loin et réussisse à aller chercher les fautes de Green, les Cavs peuvent prendre l’avantage dans ce secteur. Si, au contraire, c’est l’ami Draymond qui domine par son intensité tout en rentrant des tirs et en distribuant le caviar, Golden State aura la main sur le poste 4. Mais, il est probable que les différences se fassent sur des détails (notamment tactique avec du small ball) et il est donc difficile de voir un réel avantage pour l’une ou l’autre des formations sur la papier tant les armes dont elles disposent sont diverses.  

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top