Raptors

Dwane Casey est sûr de rester aux Raptors la saison prochaine : en voilà une mauvaise nouvelle

Dwane Casey maintenu à son poste

SWAG.

Source image : Toronto Star

Alors que l’été sera très chaud dans le froid de Toronto, les fans se demandaient déjà ce qui allait se passer concernant le poste d’entraîneur des Raptors : Dwane Casey sera encore là, qu’on le veuille ou non.

Ouais, trop cool. Bon, plus sérieusement, difficile de cacher notre soupir long et triste en apprenant cette nouvelle, lors d’une interview réalisée sur TSN 1050 cette semaine. Désormais en vacances et après avoir pris le même tarif que quasiment tout le monde par les Cavs, Casey était interrogé sur un point des plus intéressants. En effet, suite au sweep des Raptors et avec des mois compliqués à devoir gérer avant la reprise, le management canadien parlait de changer de culture. Changer de culture ? Oui, dans le sens modifier la façon dont tout est géré, sans avoir à virer tout le monde dès le lendemain matin. Avec une méthode à succès en régulière mais qui montrait des limites une fois les Playoffs arrivés, les joueurs de Toronto semblaient foncer dans un mur d’une façon assez prévisible, le tout sous la houlette de Dwane Casey. Un entraîneur qui motive bien ses jeunes mais n’arrive pas à créer plus de trois schémas offensifs ? Dur de le conserver, du coup les rumeurs tournant dans les rues de T-Dot entouraient le coach, lui qui sentait son siège chauffer doucement mais sûrement. Sauf que l’intéressé a répondu de lui-même dans cette interview.

Et apparemment, Masai Ujiri lui aurait dit qu’il pouvait pioncer tranquille. Rien de très étonnant sachant qu’en fin de saison on évite de dire à son coach qu’il a 24h pour faire ses valises, mais avec une Draft à l’approche et de gros changements à prévoir cet été, conserver Casey n’est peut-être pas la meilleure solution. Après tout, sur le papier, difficile d’aller tacler le moustachu : il suffit de regarder les bilans des Raptors ces dernières saisons pour lui tendre une carte d’homme intouchable. Pareil sur son premier tour de Playoffs contre Milwaukee, durant lequel il a effectué des changements intéressants. Seulement, le plafond de Dwane en tant qu’entraîneur semble assez facile à déterminer, et quand les tirs de DeRozan ou Lowry ne rentrent pas, on arrive vite à court de solutions. Avec des gars comme Kyle Lowry, Serge Ibaka, Patrick Patterson et P.J Tucker tous libres de partir, la franchise canadienne voudra-t-elle donner à Casey la possibilité de montrer ses progrès en début de saison, ou devra-t-il prendre la porte prochainement ? Ce qui est sûr, c’est qu’au cas où son effectif prend un coup dans l’aile et Toronto ne fait plus partie des cadors autour de Noël, les rumeurs de licenciement vont revenir au galop. Et ce ne sera pas forcément la pire des nouvelles pour les Dinos…

Dans un modèle “à la George Karl”, c’est-à-dire excellent motivateur de saison régulière mais coach limité une fois le jeu placé, Dwane Casey peut sentir la corde se rapprocher de son cou : un mauvais début de saison prochaine, et ce sera la pendaison pour l’entraîneur des Raptors.

Source : TSN 1050


1 Comment

1 Comment

  1. Fbjn

    13 juin 2017 à 23 h 20 min at 23 h 20 min

    Y en a marre de Casey avec ses Isos et ses un contre un pendant 48 minutes avec derozan et lowry
    Il fait jouer assez valanciunas qui est super pivot
    Pendant la saison régulière il travaille pas son fond de jeu et systèmes il veut juste gagner les matchs peu importe la manière
    Pas d évolution dans le jeu depuis des années
    C est un coach moyen qui arrive à la fin d un cycle de 5 ans et il faut renouveler un peu l équipe, par forcément les joueurs surtout le fond de jeu

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top