News NBA

VDM du jour pour Paul George et Gordon Hayward : entre 50 et 70 millions de dollars passent sous leur nez

TrashTalk Fantasy League

Toujours respecter les premiers gestes.

Source image : YouTube

Le scénario était connu, il a malheureusement été validé hier soir en voyant les All-NBA Teams être annoncées : Paul George et Gordon Hayward ont perdu un sacré paquet de fric en étant zappé de ces félicitations.

Foutue Designated Player Exception. La quoi ? La Designated Player Exception ! Allez, on explique pour bien tout comprendre. En décembre dernier, lorsque la NBA a ratifié la nouvelle convention collective (CBA) liant les joueurs à la Ligue pour les prochaines années, une nouvelle clause avait été intégrée afin de pousser les joueurs loyaux à rester dans leur franchise. Une façon d’éviter les départs dans tous les sens (coucou KD), mais aussi de récompenser ceux qui persistent dans leur région. Cette clause ? C’est la Designated Player Exception. Pour l’obtenir, il fallait remplir quelques critères potentiels (MVP, Défenseur de l’Année) mais un principal qui concernait Paul George et Gordon Hayward : faire partie d’une All-NBA Team l’année avant la fin de son contrat, ou deux fois sur les trois années précédentes. En rentrant dans ces cases, ces joueurs pouvaient obtenir cette DPE et ainsi recevoir ce qu’on appelle un contrat supermax, qui leur permettrait de prolonger pour l’équivalent de 6 ans (5 années + la dernière à venir). Le tout, maintenant qu’on peut parler argent, sur l’équivalent de 35% du salary cap de la franchise, et avec une hausse salariale annuelle de 7,5%…! Et en étant justement oublié de ces trois quintets sur la saison 2016-17, Paulo et Gordon ont pris assez cher.

Dans le cas d’Hayward, on était moins dans des sommes aussi extravagantes puisqu’il sera potentiellement agent-libre cet été. L’ailier savait qu’il pouvait aborder la saison suivante avec ce potentiel contrat supermax, mais pas dans des chaussons aussi larges que ceux de son confrère à l’aile, puisqu’il n’était pas dans un cas de prolongation sur 6 ans. Alors que pour George, le fait était là : nommé dans une All-NBA Team, il aurait pu prolonger pour 6 ans de plus dans les hauteurs de 220 millions de dollars. Alors qu’aujourd’hui ? Il n’aura droit qu’aux 5 années bonus et avec près de 70 millions de moins, un chiffre qui vient notamment de cette hausse salariale annuelle offerte par la DPE. Un gros tacle qui va très certainement commencer par pousser Hayward à devenir agent libre cet été en explorant ses options, et redonner encore plus le sourire à Paul George dans l’Indiana…! Deux joueurs dont le salaire, certes déjà énorme, dépend des votes de quelques médias : il y a de quoi être frustré.

Gros coup dur pour le Jazz comme pour les Pacers aujourd’hui : deux ailiers qui se sentent pas au top et aborderont l’été avec un sale goût en travers de la gorge, on surveillera les décisions d’Hayward en juillet mais il est clair que pour Paulo ça craint.

Source : Basketball Insiders


1 Comment

1 Comment

  1. alanders

    19 mai 2017 à 14 h 04 min at 14 h 04 min

    Bien joué! Tu fais une règle qui a pour but de limiter les gros transferts et maintenir toutes les franchises à flot. Et pour cela, tu fous des critères qui avantagent les grosses équipes.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top