Celtics

Isaiah Thomas affirme que les Cavs ne sont pas les Monstars : avec MJ ça serait plus simple pour les Celtics

TrashTalk Fantasy League - Isaiah Thomas, Monstars

Alors on flippe ?

source : bignasty.com

Après un Game 1 où Boston s’est vu imploser à la maison, Isaiah Thomas a de suite essayé de remobiliser ses troupes pour ne pas se laisser abattre, ils en disent quoi Kyle Lowry et DeMar DeRozan ?

Le premier match de la série entre Cleveland et Boston fut à sens unique. Dès les premières minutes de jeu, LeBron et sa troupe ont imposé leur rythme et n’ont jamais permis aux Celtics de revenir. Appliqués en défense, solides au rebond et avec un King en mode 36 tonnes, il n’y avait pas grand chose à faire pour le squad de Beantown. On voit mal comment Al Horford et les siens vont pouvoir faire pour arrêter l’équipe de l’Ohio mais il faut déjà ne pas paraître défaitiste si tôt dans la série. À la différence des leaders de Toronto qui, en pleine série, avaient annoncé qu’il était impossible de stopper LeBron et sa bande, Isaiah s’est montré rassurant envers ses fans et coéquipiers en insistant sur le fait que les Cavaliers ne sont pas les Monstars, référence au film Space Jam avec Michael Jordan que tous les fans de basket-ball connaissent par coeur. La meilleure chose à faire est de ne pas donner aux Cavs l’impression qu’ils sont grandement supérieurs. On l’a vu à la série précédente, ils sont peut être plus forts, mais quand tu es un vrai compétiteur, il ne faut pas poser un genou à terre avant que la série soit terminée, question de principe.

“Nous ne pouvons pas paniquer. Ce n’est qu’un match. Un match. Ils ont pris les devants et nous devons faire notre business dans le Game 2. Je crois en ces gars. Nous n’avons pas peur de Cleveland. Ils ne sont pas les Monstars. Ils ne sont pas dans Space Jam. Ils ont mis leurs chaussures comme nous. Ils ont juste joué mieux que nous au Game 1. Nous avons juste besoin de protéger notre terrain dans le match 2 et obtenir la victoire.”

Voilà une attitude de leader ! N’en déplaise à DeMar DeRozan, voici comment on ne se laisse pas marcher sur les pieds même quand l’adversaire semble plus fort. Donner l’avantage psychologique à Cleveland c’est tendre la joue pour prendre une gifle. Les verts vont devoir jouer plus dur et être plus agressifs pour essayer de ne pas perdre le match capital de ce soir. Car si il y a 2-0 et retour à Cleveland, ça sent le barbecue. Brad Stevens a le temps de trouver des ajustements pour freiner le King et réduire l’influence des lieutenants autour de lui. C’est la seule solution qui semble viable. Maintenant, aux joueurs d’être focus, on a vu un semblant de trashtalk dans le Game 1 mais les soldats verts étaient déjà à -20, autant commencer dès le début du match.

Et les Monstars de toute façon à la fin du film ils perdent non ? Allez Brad, on passe un coup de fil à Michael pour qu’il vienne jouer ce soir ? Parce qu’en face il y en a un qui ne veut pas perdre de temps…

Source : SlamOnline


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top