Cavaliers

LeBron James annonce déjà la couleur du Game 2 : “Je pense qu’on n’a pas très bien joué ce soir”

LeBron James

Damn…

Source image : YouTube

Le Game 1 à peine terminé que LeBron James nous préparait déjà la rencontre de vendredi soir. Si les Cavs ont déjà remporté un match dans cette série, ce n’est pas ça qui va rassurer la bête d’Akron.

Invité à s’exprimer aux côtés de Kevin Love ce mercredi, BronBron débarquait en conférence de presse avec une petite dédicace à Kendrick Lamar sur son hoodie et un bon gros DAMN au centre. De quoi faire sourire les fans de Cleveland, eux qui devaient certainement entendre ce mot sortir de la bouche des supporters de Boston cette nuit. Car en voyant le numéro 23 et son copain barbu se faire plaisir après 10 jours de repos, c’est tout ce qu’on pouvait lâcher en secouant sa tête. Quelques 38 points pour James et 32 points pour Love, un duo parfaitement en rythme n’est-ce pas ? Et bien… pas vraiment. Disons que même si LeBron a été le premier à confirmer que l’attitude de son groupe était la bonne pour ce premier match en déplacement, il y a selon lui encore pas mal de pain sur la planche. Que ce soit pour ses snipers, certains ayant bien manqué le cadre, pour son back-court, Kyrie et Gérard n’ayant pas à produire en quantité, ou pour son banc, le cyborg ne lâche pas l’affaire. En patron, il préfère déjà envoyer un message à ses coéquipiers, au cas où certains aimeraient aborder le Game 2 en sifflotant : certainement pas.

Je pense qu’il faut avoir cet état d’esprit (agressif) quand vous jouez à l’extérieur. Vous ne pouvez pas entamer un Game 1 en traînant des pieds ou en vous laissant tenter par des tirs extérieurs. Après, ça c’est mon état d’esprit, on a des gars dans notre équipe qui sont de purs tireurs, comme Kevin l’a montré ce soir. Mais personnellement je dois être en mode attaque, pour provoquer la défense adverse et voir comment elle réagit. J’ai pu le faire ce soir, donner le ton d’entrée sur ce qu’on devait faire, et dès que la défense de Boston s’est ajustée j’ai pu trouver mes shooteurs. Mais je pense qu’on n’a pas très bien joué sur ce match. On n’a pas tiré aussi bien qu’on est capable de le faire, Kyle (Korver) a loupé 3-4 tirs qu’il manque rarement… Mais sinon, l’état d’esprit général était le bon pour démarrer une finale de conférence en déplacement.

Emballez, c’est pesé ! Vu le niveau de concentration du bonhomme et la détermination de son groupe, on peut comprendre le message envoyé par LeBron. Et ce n’est pas du trashtalking à la con, en voulant provoquer ses adversaires. Car il est vrai que, sur plusieurs points statistiques, les Cavs n’ont pas vraiment validé les standards qu’ils ont précédemment installé sur ce Game 1. Seulement 11 tirs à trois-points rentrés sur 31 tentatives (35,5%), on est loin des 43,4% de réussite habituels et les 14 bombes plantées grand minimum chaque soir. Pareil pour les passes décisives, un lien assez évident avec le shoot, 21 caviars alors que Cleveland peut aisément taper la trentaine quand la machine collective tourne bien. On comprend donc assez bien l’intention de James. Il faut que son équipe remporte un match avec tout le monde au taquet, pour éviter une série durant laquelle ses coéquipiers sortent le popcorn et regardent le monstre défoncer la concurrence. Certes, c’est un plan de jeu qui aurait sa part de réussite, mais dans une perspective de Finales NBA à venir et face à un ogre qui demandera un effort complet chaque soir, installer des bases saines est prio de chez prio chez le champion en titre.

Kyrie ne mettra pas 11 points tous les soirs, Korver ne sera pas à 1/6 tous les soirs, Kevin Love ne plantera pas 32 points tous les soirs. LeBron peut en claquer 38 quand il veut, évidemment, mais ce n’est pas la bonne formule pour tabasser la concurrence : Game 2 vendredi, avec des Cavs bien plus adroits et… en rythme. Flippant.

Source : NBA.com

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top