Celtics

Les Celtics au paradis : 1er choix de la Draft 2017, équipe au top, que demander de plus ?

Celtics

Oui oui, numéro 1.

Source image : @Celtics

Avant de jouer les Cavs en finale de conférence et après avoir remporté leur Game 7 à la maison, les Celtics ont récupéré le 1er choix de la Draft 2017 : elle est pas mal, cette semaine dans Boston, non ?

Difficile de demander meilleur scénario, chez les fans qui gueulent actuellement dans les rues de Beantown. Après quelques années difficiles et un divorce cruel il y a 4 ans, les Celtics se sont redressés d’une façon spectaculaire, au point de vivre trois jours au paradis du basket. Il y avait d’abord ce Game 7, géré à la maison et dans une ambiance indescriptible, Isaiah Thomas et sa bande éliminant les Wizards après sept rencontres des plus intenses. Il y aura ce mercredi un premier match face aux Cavs de LeBron, pour lancer la finale de la Conférence Est, un qui pourrait se terminer là aussi positivement si le plan de jeu de Brad Stevens est à la fois propre et respecté. Mais entre ces deux moments déjà bien marquants, il fallait se pencher sur la Lottery de la Draft 2017. Et le lutin magique a frappé fort ce mardi : 1er choix pour Boston, merci Brooklyn ! Le fameux transfert de 2013 avec Paul Pierce et Kevin Garnett faisait déjà quelques merveilles avec la sélection de Jaylen Brown l’an dernier, le feu d’artifice est devenu complet en récupérant ce précieux sésame pour la cérémonie du 22 juin.

Et mine de rien, si la teuf est aujourd’hui évidemment pleine pour les habitants de Boston, de grandes réflexions devront avoir lieu dans les prochaines semaines. Que faire avec ce choix de Draft ? Quelle piste privilégier ? On en parlera en long et en large, que ce soit à l’écrit, à l’audio comme en vidéo, mais deux clans se forment déjà à l’approche de ce 22/06. Il y a ceux, d’un côté, qui préfèrent conserver le pick pour sélectionner un joueur talentueux. Ligne arrière pleine ou pas, jeu de patience ou pas, des copains comme Markelle Fultz, Lonzo Ball ou Josh Jackson ne passent pas tous les trois ans. Il y a ceux, d’un autre côté, qui refusent de choisir un gamin et profiter de la bonne forme des Celtics pour passer au level supérieur le plus rapidement possible, via un transfert. Pépites de Draft ou pas, LeBron qui domine à l’Est ou pas, si tu peux récupérer un Jimmy Butler ou un Paul George, tu y vas. Danny Ainge va donc devoir se poser et réfléchir à toutes ses options, en pesant les pour et les contre des voies disponibles. Mais pour l’heure, place à la teuf. Car comme l’a dit le co-proprio de la franchise Wyc Grousbeck en sortie de Lottery : “si demain Boston tape Cleveland, je fonce à Las Vegas.”

Que les fans des Celtics se réjouissent, on a rarement vu un tel enchaînement de bonnes nouvelles pour une seul et même armée : les Playoffs, la Draft, de la place pour signer des agents libres et un TD Garden au top, il est fort bon de soutenir la franchise aux 17 titres en ce moment.

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top