Spurs

Gregg Popovich a sorti le lance-flammes sur Zaza Pachulia, et ça fait plutôt mal…!

Il ne s’était pas encore exprimé longuement depuis la blessure de Kawhi Leonard, il a enfin lâché le tsunami qu’on attendait en conférence de presse : Gregg Popovich a envoyé tout le monde se faire foutre, de Zaza Pachulia aux journalistes en passant un peu par la Ligue.

Au moins, on sait quoi faire désormais, si on veut obtenir la version la plus furieuse de Pop. L’entraîneur des Spurs avait effectué une courte conférence de presse d’après-match afin de répondre à quelques journalistes, mais il allait surtout laisser une nuit passer pour savoir comment réagir de la meilleure façon le lendemain. Péter un plomb ? Rester calme ? Montrer l’exemple ? Envoyer un message à ses joueurs comme à la NBA ? Difficile de se retrouver dans sa situation, mais le stratège légendaire a préféré sortir l’artillerie lourde pour une fois. Pointant Zaza Pachulia pour son attitude très borderline et remettant en cause les décisions des hautes autorités de la Ligue, Pop a tapé dans le large. Une façon pour lui de frapper du poing sur la table, ne pas se laisser faire et garder ses troupes concentrées derrière lui. Pendant près de 5 minutes, Gregg Popovich été rouge vif avec une veine apparente sur le front, sortant droite sur droite tout en soulignant des points pertinents de cette affaire. Une qui va non seulement imposer à Kawhi de ne pas participer au Game 2, mais une qui pourrait aussi mettre un terme à sa saison. On enfile le casque ? On met le kevlar ? Trois, deux, un, Pop Time, première question d’un journaliste brûlée direct.

“A quel point cela rend les choses plus difficiles pour nous…? Sérieux, oh. A quel point c’est plus difficile? Comment ce serait tiens, si Curry ne jouait pas ? A quel point ce serait plus difficile ? Je ne suis pas fou de joie, cette question est stupide.

Le suivi des deux pieds décollés avec un pied qui s’étend, ce n’est pas approprié. C’est dangereux, c’est antisportif, c’est tout simplement quelque chose que quelqu’un ne doit pas faire à quelqu’un d’autre. Ce joueur en particulier a un historique avec ce type d’actions. Vous pouvez revoir le match contre Dallas où il a obtenu une flagrante 2 en mettant un coude à Patty Mills. L’action durant laquelle il a tiré Kawhi vers le sol à Dallas, quand il aurait pu lui casser le bras en le bloquant. Demandez à David West, son coéquipier actuel, comment ça s’est passé quand les deux se sont embrouillés, lorsque Pachulia jouait à Dallas. Maintenant pensez à toutes ces histoires, à ce que cette perte pourrait représenter pour une équipe, et ce qui s’est passé hier soir. Une action totalement non-naturelle, que la Ligue a rendu illégale depuis des années et sur laquelle elle fait attention. Et maintenant, Kawhi n’est plus là. Et vous voulez savoir ce qu’on ressent ? Vous voulez savoir si ça réduit nos chances de l’emporter ? On est probablement en train de jouer la meilleure équipe de la Ligue, on ne sait pas encore ce qui va se passer à l’Est. Mais 9 personnes et demi sur 10 ont prédit que les Warriors allaient battre les Spurs. Et bien on a proposé une saison clairement bonne, on a assez bien joué pendant les Playoffs, je pense qu’on progresse encore, on mène de 23 points dans le troisième quart-temps à Golden State et Kawhi se blesse comme ça… Et vous voulez savoir ce qu’on ressent et si ça réduit nos chances de l’emporter ? Voilà ce que je ressens.

Parce qu’il a cet historique, on ne peut pas juste dire “oh, mais c’était non-intentionnel”. Qu’est-ce qu’on s’en tape de ses intentions. Vous avez déjà entendu parler d’homicide involontaire ? Vous allez quand même en prison, je crois, quand vous envoyez un texto et vous écrasez quelqu’un. Tout ce qui m’importe, c’est ce que j’ai vu, ainsi que l’historique qui exacerbe toute la situation et me rend très, très énervé. Personne ne veut agir de façon à mettre quelqu’un d’autre en danger, que ce soit un match ou sa carrière. Sauf que l’historique de ce gars est différent.”

“Je m’en fous de ce que la Ligue fait. Tout ce que je vous dis, c’est ce que je ressens. La Ligue, c’est la Ligue. Ils font ce qu’ils ont à faire, je m’en fous.”

Voilà qui a le mérite d’être clair…! Pachulia, West et même Draymond Green ont été interrogés suite aux propos de Pop : sans commentaires. Le trio est resté silencieux, assez logique compte-tenu que l’affaire est déjà assez bouillante ainsi, mais le coach des Spurs met le doigt sur un dossier que la NBA va devoir tacler sérieusement. Ne pas laisser un joueur atterrir sur un jumpshot doit-il être puni par une flagrante ? Comment définir l’intention ? Est-ce même important de se baser sur l’intention, alors que le mal est fait ? Ce qui est sûr, c’est que ce sujet va faire couler beaucoup d’encre et les Warriors ne vont pas améliorer leur image d’ici là. Avec une armada déjà folle et qui était malmenée par les Spurs ce dimanche, nombreux sont ceux qui affirment que les soldats de San Antonio se seraient imposés si Kawhi était resté sur le terrain. Seul problème, Leonard n’était pas là, le comeback a été effectué, et les Warriors pourraient mener 2-0 dans un peu plus de 24h. Du coup, Popovich envoie une foudre sur Pachulia en espérant que la Ligue réagira, mais l’entraîneur des Spurs sait qu’il aura beaucoup plus important à faire : préparer son équipe, réaliser des updates fréquentes avec son staff médical, et croiser les doigts pour que Kawhi soit de retour ce samedi à domicile. Sans oublier, aussi, de revoir ce qu’il disait à l’époque sur les coups d’un certain Bruce Bowen. Jusque là… protégez vos cheville, et regardez toutes les actions au ralenti.

Gregg Popovich devait se dresser face à cette scène tragique ce dimanche. Son meilleur joueur, blessé et obligé de sortir, sur une action qui sème le doute et venant d’un joueur au CV borderline : le coach a fait ce qu’il devait faire, rendez-vous demain pour un nouvel épisode du Zaza Gate.

Source :  Yahoo Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top