Heat

Udonis Haslem répond aux enfantillages des anciens Celtics : avec ou sans Ray Allen, on vous a botté le cul

Udonis Haslem

Woops.

source image : Imgmur

Kevin Garnett et certains des anciens Celtics du titre de 2008 se sont réunis cette semaine pendant le show du Big Ticket, Area 21, et comme d’habitude le sujet Ray Allen est revenu sur la table. Udonis Haslem est justement venu défendre son ancien coéquipier des pleurnichards de Boston.

On se demande s’ils n’étaient pas amoureux de Jesus Shuttlesworth, les copains du Massachusetts. Dans l’émission de KG sur TNT, Paul Pierce, Rajon Rondo, Kendrick Perkins et Big Baby Davis ont encore parlé du départ de Ray Allen qui a fait si mal à leurs petits coeurs. Il y a un moment faut peut-être passer à autre chose, non ? Ray fut considéré comme un traître pour être parti en 2012 chez l’ennemi qui venait de les sortir des Playoffs : le Heat du Big Three LeBron-Wade-ChalmersBosh. Alors oui, c’est pas très classe dans une NBA où la loyauté représente beaucoup pour les joueurs, mais 5 ans plus tard, pour encore en parler, ça fait un peu tâche et ça craint pour le souvenir. Udonis Haslem est donc venu placer son petit tacle glissé, en bon taulier du Heat .

Ce n’est pas comme si l’année d’avant son départ, ils nous avaient battu. Mettons les choses ainsi : ce n’était pas la même situation que KD qui va dans une équipe qui le battait. C’était, non seulement vous vous êtes fait botter le cul avec Ray, mais ensuite on a eu Ray et on vous a botté le cul une nouvelle fois. Il faut arrêter maintenant. Quand tu es agent libre, tu dois prendre la meilleure décision pour toi. Franchement, la qualité de vie entre Boston et Miami ? Vous pouvez répondre à ça sans moi.

On est plutôt d’accord que vivre à South Beach peut être bien plus agréable que dans le Massachusetts, mais la décision de Ray fût surtout “juste” pour lui avec un titre obtenu au bout en 2013, en partie grâce à son tir mythique dont tout le monde se rappelle dans le Game 6 des Finales. Bien que la loyauté est très importante en NBA, quand on a la possibilité de partir jouer avec un LeBron au top de sa forme et une équipe de Miami qui vient de gagner un titre, on hésite pas. Surtout que Ray avait de moins en moins les cannes, son rôle à Miami était donc parfait. La bague est tellement importante pour être considéré comme une légende, Kevin Durant en est encore la preuve aujourd’hui, lui qui rêve de l’obtenir dans un peu plus d’un mois. Alors on peut ne pas être d’accord avec son choix, mais maintenant que les anciens Celtics sont tous à la retraite à part Rajon, il suffirait juste d’un petit message ou d’un appel plutôt que d’en parler à la télé comme si c’était encore l’affaire du siècle.

Allez, next. Faut passer à autre chose les anciens, Ray a fait un choix critiquable, mais c’est du passé. Et d’ailleurs, si vous aviez le choix, vous auriez fait quoi vous ? Des Celtics vieillissants ou le Heat au sommet de son histoire ? Chacun sa route, chacun son chemin.

Source : NBCSports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top