Knicks

Phil Jackson est sûr de lui concernant Carmelo Anthony : va gagner ailleurs, et loin si possible

Phil Jackson

C’est l’heure de faire ses valises, Carmelo !

source image : newyork.cbslocal.com

Présent à la Draft Combine, Phil Jackson a répondu aux questions de quelques journalistes, et il s’est évidemment exprimé sur le cas compliqué de Carmelo Anthony…

Quelle idée d’avoir rédigé cette petite clause dans le contrat de Melo… Celle qui rend toute la manoeuvre pour Phil si difficile. Lors de la Draft Combine, le président des Knicks s’est ouvert sur le sujet Carmelo et a confirmé son envie déjà existante de le voir aller gagner ailleurs. Après être arrivé en 2011 et n’avoir vu qu’une seule demi-finale de conférence et surtout plus de Playoffs depuis trois ans, c’est l’heure du divorce entre le numéro 7 et la Grosse Pomme. Il faut reconstruire à New York et ça doit commencer sans lui, le garçon a 32 ans et surtout plus le temps pour ça. Pour l’instant, les deux hommes n’ont communiqué que par SMS comme des adolescentes fâchées mais Phil a décidé de laisser l’ailier tranquille, le temps qu’il règle ses problèmes conjugaux avec Lala. Il lui a tout de même conseillé de lâcher sa clause, faut rester sérieux quelques secondes. Rappelons qu’en 2014, les deux partis s’étaient mis d’accord sur 124 millions de dollars et une clause de non-transfert appartenant à Melo, aujourd’hui le bilan est catastrophique et Phil le sait.

Il a une clause, et j’ai déjà dit ce que j’en pensais. Je ne peux pas mieux le dire. Je pensais que c’était clair même si certains médias ne l’ont pas compris comme ça. On souhaite à Carmelo de connaître le succès. Cette opportunité est faible ici, et on lui souhaite d’avoir du succès ailleurs. Ce ne sera pas ici. J’espère qu’on sera une équipe capable d’aller en Playoffs l’année prochaine, mais ce sera compliqué de nous considérer comme de possibles champions.

Pour une fois, on est d’accord avec Phil sur le fait que considérer les Knicks comme un futur champion semble clairement impossible à court terme. Les médias ont accusé le grand-père à juste titre, sur la manière dont il avait annoncé à Melo de partir, mais à un moment donné il faut être clair. La franchise doit reconstruire et sans son ailier vedette. Avec la Draft qui arrive et si Porzingis décide de ne pas bouder la franchise, lui qui avait d’ailleurs décidé de zapper l’entretien de fin d’année, l’avenir pourrait s’annoncer radieux. On a déjà vu des grosses rumeurs de trade avec les Clippers pour envoyer Melo à Los Angeles, histoire d’essayer de gagner un truc là-bas, d’une franchise de loser à l’autre, il ne serait pas dépaysé. Malgré tout, il reste une option majeure pour de nombreuses franchises, grâce à ses quasi 25 points de moyenne en carrière et son panel offensif élite. Mais encore faut il trouver une équipe capable d’absorber ses 30 millions de contrat et le convaincre de bouger son cul en défense, et ça c’est pas gagné.

Phil essaye de le dire poliment, l’avenir des Knicks se fera sans Carmelo Anthony et il lui souhaite d’aller chercher une bague ailleurs. Encore faut-il trouver le deal et qu’une équipe puisse absorber son contrat, mais le président de la franchise est en tout cas très clair : Melo, c’est fini. 

source : NYDailynews

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top