Sixers

Kyle Lowry vers les Sixers : l’intérêt semble mutuel, mais est-ce bien pertinent tout ça…?

Kyle Lowry

Futur starter ?

Source image : Instagram

C’est la dernière rumeur qui fait du bruit, et qui pourrait agiter tout le mois de juin comme celui de mai : Kyle Lowry futur agent-libre, et s’il rentrait au bled pour jouer sous le maillot des Sixers ?

Le meneur des Raptors est un produit 100% made in Pennsylvanie. Né en mars 1986 dans la douce cité de l’amour fraternel, Lowry a fait son petit bonhomme de chemin en NBA, bossant comme un damné pour enfin se faire respecter. C’est à Toronto qu’il a trouvé la gloire, étant nommé plusieurs fois All-Star et participant même à l’aventure olympique avec Team USA. Cependant, à 31 ans et avec une sacré décision à prendre cet été, Kyle est à un croisement de sa carrière. D’un côté, les Raptors, qui peuvent lui offrir plus de fric que n’importe quelle autre franchise, ont un système en place pour lui, un coach qui le responsabilise et un All-Star sur son aile. De l’autre, les Sixers apparemment, qui seraient intéressés par les services du meneur et pourraient lui proposer un énorme contrat dès le 1er juillet. Au milieu de tout ça, les envies de bagues qui se mélangent avec la stabilité financière, bref un énorme bordel qui ne doit cependant pas balayer l’aspect principal de cette affaire : Lowry est chaud pour un retour à Philly, et Philly est chaud pour un retour du meneur dans sa ville natale, selon le Philadelphia Inquirer.

Mais la question qu’on doit se poser vient surtout du côté des Sixers. Est-ce bien intéressant, de filer un contrat énorme à un trentenaire alors que de nombreux jeunes se développent et auront eux aussi besoin de se faire rincer à la banque ? Qu’on ne s’y trompe pas, dans la liste des priorités pour Philly cet été, obtenir un meneur expérimenté, qui ne tremble pas sous la pression et soit potentiellement All-Star est tout en haut. Et quelque part, ce sont des cases que l’ami Lowy coche. Mais il faut voir si l’attirance actuelle laissera place à la confusion par la suite, avec un joueur de 32 puis 33 ans payé une blinde pour se faire courses par des meneurs nouvelle génération. Avec un choix de Draft très probablement haut (Lottery le 16 mai) et la possibilité d’y récupérer un meneur talentueux, faut-il encore parier davantage sur l’avenir ou bien accélérer le Process en recrutant un poids lourd dès maintenant au poste 1 ? Gardons également en tête ceci. Aux commandes du bateau, c’est Bryan Colangelo qui gère les grandes décisions des Sixers, lui qui était ancien General Manager… des Raptors, avec qui il avait justement cherché à récupérer Lowry dans un transfert en 2012. Autant vous dire que les deux doivent avoir une affection particulière l’un envers l’autre, et qu’un coup de téléphone amoureux sera passé dès le 1er juillet.

Les Sixers ont de la marge, du talent, des joueurs fabuleux à développer et la possibilité de ramener un produit local chez lui. Kyle Lowry y trouverait certainement son compte en retournant là d’où il vient, mais serait-ce la meilleure décision à prendre pour Philly ? Affaire à suivre.

Source : Philadelphia Inquirer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top