Playoffs NBA

Kawhi Leonard versus James Harden : ce soir c’est l’heure de vérité pour les candidats MVP

En dehors du fait que ce soir se déroule le match le plus important de la série entre les Rockets de Houston et les San Antonio Spurs, il y a un autre duel. Celui entre deux candidats au titre de MVP, entre deux franchise players, James Harden contre Kawhi Leonard, The Beard vs The Klaw : qui mènera son équipe à la victoire ?

Premièrement, observons le dossier de James Harden. Alors qu’on attendait pas vraiment le personnage en meneur cette année, il s’est révélé comme le meilleur passeur de la NBA, menant une équipe de Houston qu’on ne voyait pas aussi haut, à la troisième place de la Conférence Ouest. Avec un jeu run & gun typique de Mike D’Antoni, The Beard s’est régalé et nous a proposé sur la saison 29 points, 8 rebonds et 11 passes de moyenne, en explosant de nombreux records. En Playoffs, Houston s’est baladé face au Thunder du candidat principal au titre de MVP, Russell Westbrook. James lui a bien fait comprendre que les résultats collectifs étant plus utiles et plus valorisants, comme le répéteront certains. Ensuite est venu le gros morceau, San Antonio. Harden tourne à 26 points à 42% au tir, 10,2 passes et 3,8 rebonds sur cette série. Le barbu est globalement dans ses stats habituelles de la saison alors qu’il est souvent défendu par Kawhi Leonard, c’est pas tout le monde qui est capable de scorer sur l’extraterrestre. Mais ce soir, The Beard se doit d’être agressif d’entrée et comme on l’a vu dans la preview, scorer un maximum n’est pas la solution. Quand il score 43 points dans le Game 3 et ne réalise que 5 assists, Houston perd. Pourquoi ? Car la réussite de ses tireurs est plus importante que son scoring, vu qu’il possède la ballon en main quasi 50% du temps, c’est à lui de créer les occasions pour mettre en confiance ses coéquipiers et ce sera son job de ce soir. Les Spurs ne peuvent pas courir après tous les snipers des Rockets et préfèrent donc qu’Harden score. Sa mission de ce soir consiste ainsi à rentrer dans le lards des joueurs de San Antonio en attirant les défenseurs, pour lâcher des caviars en direction de ses lieutenants, comme il l’a fait toute la saison. Impose ton rythme James, c’est ton boulot.

Concernant Terminator de l’autre côté, voyons voir son bilan. Les Spurs ont perdu Tim Duncan qui est parti à le retraite à la fin de l’année dernière, mais comme dans le système Spurs, tout est toujours prévu, Kawhi Leonard a explosé au point de sortir sa meilleure saison individuelle, avec 25,5 points, 5,8 rebonds et 3,5 assists, le tout à 48% au tir. Et en portant également les Spurs à la deuxième place de la Conférence Ouest. En Playoffs, ce fut un peu compliqué face à une équipe de Memphis qui ne voulait pas lâcher le morceau et on a vu The Klaw prendre toute la ville de San Antonio sur son dos pour passer le premier tour. Le mec était partout, en défense et en attaque. Maintenant, dans la série contre les fusées, le numéro 2 des Spurs tourne à 24,5 points, 6,3 assists et et 8,5 rebonds à 52% au tir, niveau propreté c’est du Cillit Bang là. Kawhi va encore une fois devoir mener son équipe ce soir, qui en plus a perdu les 15 points de moyenne de Tony Parker. Il fait partie des jeunes de San Antonio qui peuvent suivre le rythme de Houston et c’est à lui d’enfoncer la raquette des Rockets. Nene est out, si le joueur des Spurs peut provoquer Capela et lui faire rapidement prendre des fautes, ça va être open bar pour lui. On voit difficilement comment Anderson ou Ariza peuvent arrêter un Kawhi Leonard qui va au panier. Bien sûr, son boulot est d’autant plus dur que le garçon doit se charger en grande partie de James Harden en défense, il faut l’empêcher de jouer son pick & roll favori car c’est là-dedans qu’il excelle : si James le perd dans les écrans et se retrouve sur un grand, ça pue un peu côté San Antonio. Ce soir Kawhi, va chercher tes points dans la peinture mon garçon, n’hésites pas.

Duel au sommet cette nuit entre deux candidats au titre suprême de meilleur joueur, c’est l’affrontement le plus excitant de ce tour des Playoffs et les deux All-Stars doivent montrer de quoi ils sont capables. On dit souvent que les MVP répondent présents dans les gros matchs : attention aux étincelles.  


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top