Rockets

Patrick Beverley fortement ému après la perte de son grand-père : courage mon grand !

Patrick Beverley

Force à toi Pat.

Source image : capture d'écran NBA TV

Juste avant le début du match du Game 4 de la série entre les Spurs et les Rockets, Patrick Beverley a appris le décès tragique de son grand-père. Pat était visiblement très ému mais il a quand même proposé un match solide. Respect mon grand…

Il faut être fort pour jouer un match après une nouvelle pareille, mais Pat Beverley est un titan même si on s’en doutait déjà. Le joueur a réussi à jouer tout le match avec le cœur serré, et a grandement aidé son équipe à remporter le Game 4 contre les Spurs, 125 à 104. En apprenant la chose, Pat aurait voulu prendre le premier avion vers Chicago, mais sa famille l’en a dissuadé. Rheese Morris, son grand-père, devait représenter beaucoup pour lui et en conférence de presse d’après match, le meneur de Houston n’a pas pu retenir ses larmes, expliquant à quel point il était important pour lui.

“J’ai essayé d’aller sur le terrain et de jouer le plus dur possible pour mes coéquipiers. C’est dur. Je devais être là pour ma grand-mère. C’est le seul homme qu’elle a connu lors des 26 dernières années. Je devais être là pour ma mère. Je devais être là pour mes cousins qui sont à la maison à Chicago. C’est dur. C’est dur, parce que tout le monde sait que je bosse extrêmement dur pour faire mes preuves chaque soir, et avoir quelqu’un comme ça qui m’a soutenu de bout en bout, qui a porté mon maillot chaque jour de sa vie, qui a porté mon maillot russe [il a joué à Saint-Pétersbourg], avoir quelqu’un comme ça qui vous est enlevé, c’est dur. C’est tellement dur.”

On est à fond derrière toi Pat. Même avec l’émotion, le meneur était bien présent à l’entre-deux et c’est lui qui a marqué le premier tir du parking du match, le doigt levé vers le ciel pour saluer son grand-père, son plus grand soutien. Mike D’Antoni a tenu également à soutenir son joueur.

“Il est le cœur de cette équipe. Il est incroyable. Nos prières vont à sa famille. Nous sommes toujours avec lui. C’est le gars que vous voulez dans votre équipe. Vous le voulez avec vous. Peu importe ce que vous essayez de faire, vous voulez Pat. Il est incroyable. Il a un incroyable état d’esprit et une impressionnante détermination. Passer par l’Ukraine, puis la Grèce et la Russie et revenir aux Etats-Unis pour faire la carrière qu’il fait, il a un cœur énorme.”

Après Isaiah Thomas, c’est maintenant Patrick Beverley qui perd quelqu’un d’important à ses yeux. Décidément à ce niveau là, c’est pas la joie ces Playoffs. Gros soutien à Pat, on ne se fait pas de soucis pour le pitbull, c’est un grand et son grand-père est sûrement fier de lui de là-haut. 

Source texte : NBCSports

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top