Cavaliers

Quand LeBron James fait dans l’irrespect : bière, trashtalking, humiliation, le King se balade

LeBron James

Un match de Playoffs ? C’est une Leffe…

Source image : NBA League Pass

Si cette série entre Cavs et Raptors a plutôt l’air de se diriger vers un sweep, c’est avant tout parce que LeBron James est à un niveau de confiance maximal : en ce moment, le cyborg aime faire dans l’irrespect.

Et quand on dit irrespect, c’est avec un sourire en coin. Obligation de devoir le mentionner d’entrée, car comme on a pu le voir dernièrement dans la communauté NBA, l’attitude du numéro 23 en agace certains. Il devrait respecter ses adversaires… Les légendes ne font pas comme ça… Ah bon ? Pourtant, on nous avait promis de ne jamais regarder Jordan taper un shrug après avoir rentré des wagons de tirs à trois-points. Et pourtant, on était persuadés de n’avoir jamais observé Barkley lâcher des pistolets en humiliant les Warriors. Autre débat, une prochaine fois. Car pour le moment, en spécialistes du trashtalking que nous pouvons nous considérer, ce que LeBron est en train de faire aux Raptors est un petit chef d’oeuvre de blabla. Plus discret face aux Pacers, James a décidé de s’amuser contre Toronto, utilisant chaque match comme une potentielle plateforme d’humiliation. On fait le bilan des dégâts sur les trois premiers matchs, attention ça pique…

# Game 1 : le Binouze Game

C’est une image qui a fait le tour de la planète basket, et même la planète sportive tout court. En tout début de série et à domicile, LeBron décide de s’amuser un peu au premier rang, en interceptant une bière vide qui allait être jetée par une demoiselle du staff de la Quicken Loans Arena. Autant le barouf qui a suivi autour de la marque nous intéresse guère, cette dernière ayant voulu faire la promotion de ses produits avec LBJ en couverture, autant on doit applaudir la performance du King. Car lorsqu’on mène de près de 20 points, qu’on est indéfendable et qu’on fait semblant de boire un coup en plein match, il y a de quoi lâcher un sourire. Le ton est donné pour la série.

# Game 2 : le Pépère Game

On est encore à Cleveland, on est encore en plein match, mais cette fois c’est sur une action… réussie que LeBron fait le buzz. Il faut dire que le type imite littéralement sa routine aux lancers, avant de planter un trois-points sur la tête de Serge Ibaka. Les images font là aussi le tour chez les fans, on atteint un niveau d’injustice et d’humiliation tout à fait convenable. La partie la plus fun et cachée de cette action ? C’est évidemment le fait que James se fait tacler sur sa réussite aux lancers cette saison, lui qui possède encore deux ou trois détails à régler dans sa mécanique. Quelle meilleure façon, pour faire taire quelques bouches, que de se croire sur la ligne en pleine rencontre et claquer une filoche de plus de 7 mètres… Oh, petit bonus non-négligeable, LBJ devient le second meilleur marqueur de l’histoire des Playoffs sur ce match. Une broutille.

 

# Game 3 : le Lefty Game

Pourquoi se faire chier à tirer main droite, quand on peut être aussi efficace main gauche ? On l’oublie souvent, mais LeBron est un garçon qui est… gaucher de base, mais qui a toujours bossé en tant que droitier. Il le disait lui-même, en sortie de victoire sur ce Game 3, c’est en voyant des gars comme Jordan ou Hardaway exceller main droite qu’il est devenu ainsi. Mais quand il s’ennuie, LBJ peut tout à fait retourner sur sa main naturelle, histoire de lâcher trois floaters main gauche sur ses défenseurs. Le type garde des pourcentages renversants sur la série, dirige le dernier quart pour passer à 3-0 et fait mumuse en déplacement alors que plein de joueurs transpireraient à haute-dose dans une telle situation. Une soirée comme une autre pour le King…

 

# Game 3 bonus : on sort où ce soir ?

Proche de Drake depuis plusieurs années, LeBron sait qu’il a le terrain à gérer mais aussi son business. Du coup, quand l’ambassadeur des Raptors est au premier rang et qu’il l’ouvre un peu trop, le cyborg active son mode préféré et demande au rappeur de bien vouloir la mettre en veilleuse. Mais si le trashtalking est agréable lorsqu’on est en plein match, il peut aussi s’exécuter en dehors. Et comme de nombreuses sources l’ont confirmé en sortie de victoire, LeBron aurait sorti ces doux mots à l’artiste : “On sort où ce soir ? Les Margarita sont pour moi.” Sachant que le type avait déjà dégusté une bière au Game 1 puis indiqué qu’il était plutôt vin rouge avant le Game 2, le voilà en mode cocktail pour le Game 3. Attention au champagne en sortie de sweep…

Les fans de Toronto peuvent évidemment être frustrés de se retrouver sur le chemin du monstre, mais ils doivent faire avec la réalité, comme nous tous : LeBron James est au top de sa forme, a une confiance maximale en ses capacités, et ajoute la manière à ses énormes performances. Respect complet, sauf pour les Raptors.

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. Old Daze

    11 mai 2017 à 11 h 55 min at 11 h 55 min

    Le King est en grande confiance en ce moment. Serein sur et en dehors du terrain il emporte tout le monde dans son sillage. Un meneur d’hommes et un excellent joueur.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top