Old-School

Le jour où Reggie Miller et Jalen Rose devenaient le quatrième duo à 40 points chacun en Playoffs

Jalen Rose et Reggie Miller
Source : 8points9seconds

On se souvient tous de l’exploit fabuleux de Kyrie Irving et LeBron James lors du match 5 des Finales l’an dernier. Les deux Cavs sont entrés dans l’histoire en devenant le premier duo à au moins 40 points chacun dans un match de Finale. Mais en Playoffs, King James et Uncle Drew ne furent que la cinquième paire à réaliser une telle performance. Et la dernière en date avant eux est celle des Pacers, composée de Reggie Miller et Jalen Rose. C’était un 6 mai, celui de l’an 2000 et les deux extérieurs d’Indiana ont sonné les cloches des Sixers ce jour-là…

A l’époque, les Pacers – coachés par Larry Bird avec un certain Rick Carlisle en assistant – avaient fini à la première place de l’Est en régulière avec 56 victoires sur l’exercice. Deux jours avant, ils s’étaient débarrassés très difficilement des Bucks du trio Ray Allen – Sam Cassell – Glenn Robinson au terme d’un cinquième match décisif et remporté d’un tout petit point dans le sillage d’un Reggie Miller foudroyant, auteur de 41 points à 15/25 au tir. En ce 6 mai 2000, les Pacers accueillent donc à la maison les Sixers d’Allen Iverson et coach Larry Brown – cinquièmes de l’Est – pour démarrer une série de Demi-Finale de Conférence qui s’annonce très âpre. Miller et Rose sont attendus pour faire la différence comme ils ont su le faire tout au long de la saison, tournant chacun à un peu plus de 18 points par soir. Jalen Rose – ancien coéquipier de Chris Webber à Michigan – n’a encore que 27 ans. Il est en pleine forme et dans sa sixième année en NBA. Du haut de ses 2m03, il vient d’effectuer sa première saison en tant que titulaire au poste 3 où sa patte gauche et son toucher de velours font de lui un attaquant racé. Reggie Miller lui, n’est plus à présenter… Il est dans sa treizième saison au sein de la Grande Ligue. Sa qualité de shoot, son trashtalking et ses fabuleuses aptitudes à se déplacer sans ballon font de lui encore un des meilleurs arrières du moment alors qu’il approche des 35 ans.

Et pour ce premier match, c’est une véritable orgie offensive que la paire Miller – Rose va imposer à l’escouade venue de Philadelphie. Les pauvres Eric Snow, George Lynch ou Aaron McKie auront beau se donner en défense, ils ne pourront en fait que subir et constater les dégâts. 40 points à 16/23 au tir dont 3/5 de loin et 5/5 sur la ligne de lancer pour l’ami Jalen “Jinx” Rose. 40 points à 11/18 au tir dont 7/10 de loin et 11/12 au lancer pour Reggie “The Knick Killer” Miller. 80 points à deux sur les 108 des Pacers qui l’emporteront 108 à 91. Coach Larry Brown ne pourra que constater l’impuissance des siens après le match comme rapporté dans le LA Times :

“Reggie et Jalen ont proposé un match incroyable. Je ne connais pas d’autre manière de décrire ça, ils ont été phénoménaux. Jalen a rentré de très bons tirs. Reggie a rentré des tirs difficiles. J’ai vu Reggie jouer dans les matchs 3 et 5 (contre Milwaukee) aussi bien que ce je n’ai jamais pu voir.”

Sur cette dernière phrase, coach Brown s’emballe certainement un peu. Mais il était sous le coup de l’émotion et il devait déjà sentir que la tâche s’annonçait bien compliquée pour son équipe. Surtout avec un Allen Iverson qui avait pété un plomb et s’était fait expulser pour avoir reçu deux fautes techniques. Il bousculera même l’arbitre Ken Mauer mais évitera la suspension ce qui ne changera rien à l’issue de cette série, remportée 10 jours plus tard par les Pacers sur le score de 4 à 2. En attendant, Jalen Rose et Reggie Miller venaient de rentrer leurs noms ensemble dans les tablettes statistiques de la NBA. Car avant eux, seuls trois duos pouvaient se targuer d’avoir planté au moins 40 points chacun sur un match de Playoffs. Elgin Baylor (45 points) et Jerry West (41 points) avec les Lakers lors du match 4 du premier tour (demi-finale à l’époque) contre les Pistons le 29 mars 1962. Hakeem Olajuwon (41 points) et Eric Floyd (42 points) lors du match 2 du premier tour contre les Mavericks le 30 avril 1988. Hakeem Olajuwon (encore lui ! 40 points) et Clyde Drexler (41 points) lors du match 4 du premier tour contre le Jazz le 5 mai 1995. Rajoutez à cela la prestation de Kyrie Irving et LeBron James et vous avez ici une compagnie très sérieuse pour le duo des Pacers !

Malheureusement pour eux, l’aventure n’ira pas au bout puisqu’en Finales les Lakers du jeune Kobe Bryant et d’un Shaquille O’Neal absolument terrifiant (38 points et presque 17 rebonds de moyenne sur la série !!!) ne leur laisseront aucune chance. Pour autant, ce duo d’extérieur a montré en ce soir de mai 2000 toute l’étendue de son talent, de sa technique et de son feeling offensif. Une paire de scoreurs élégants, de trashtalkers aiguisés… Voilà ce qu’était ce binôme Jalen Rose – Reggie Miller. 

boxscore Sixers 2000

boxscore pacers 2000


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top