Equipes

Bilan de saison 2017, version Clippers : épilogue d’un naufrage annoncé ?

Blake Griffin

– Hey Blake, mais tu vas où là ?
– LOIN !

Source image : screen YouTube

C’est une saison bien compliquée qui s’est achevée le 30 avril dernier au Staples Center face au Jazz. Rien ne s’est déroulé comme prévu pour les Clippers et les conséquences de cette élimination subie au premier tour des Playoffs pourraient bien être destructrices pour la franchise de Steve Ballmer…

Ce que TrashTalk avait annoncé

Sans trembler, nous avions annoncé 55 victoires et le podium de l’Ouest sans souci, voire plus pour certains optimistes qui voyaient carrément les hommes de Doc Rivers surpasser les Spurs sur la régulière. On les voyait enfiler les victoires sur la saison pour arriver en Playoffs affamés et avec l’avantage du terrain sur la plupart de leurs adversaires. Le premier tour de post-season ne serait alors qu’une formalité et la possibilité d’aller au-delà d’une Demi-Finale de Conférence était même évoquée avec insistance.

Ce qui s’est vraiment passé

Mais aucune de ces belles prédictions ne va arriver. La faute en partie aux blessures, il faut bien le reconnaître. Chris Paul et Blake Griffin ont manqué 20 matchs chacun, c’est beaucoup. DeAndre Jordan a eu beau se battre chaque soir sous les cercles et finir troisième de la Ligue au rebond, cela s’avérera insuffisant car autour, le niveau global a souvent laissé à désirer. Et cela s’est vu très nettement dès que CP3 ou son pote rouquin ont manqué à l’appel. Jamal Crawford a peut-être encore la même tête qu’à 20 ans mais il n’en a plus les jambes. Austin Rivers a montré quelques bons progrès mais il ne reste qu’un role player. Raymond Felton, Luc Mbah A Moute ou encore Marreese Speights ont apporté mais ils ne peuvent porter l’équipe. Quand à J.J. Redick… L’arrière a proposé sa moins bonne ligne statistique depuis qu’il est chez les Clippers. Et en Playoffs, le calvaire a continué avec la blessure – à nouveau – de Blake Griffin et une élimination face à un Jazz qui a juste eu à jouer sérieusement pour passer. Et ce Game 7 perdu à domicile fut tout simplement affreux à tous les niveaux.

Image de la saison

Doc Clippers

On ne l’attendait pas, il a cartonné : Austin Rivers

Mine de rien, le fils de Doc progresse ! Il aura 25 ans en août et vient de proposer son meilleur exercice en NBA. Participant à 74 rencontres dont 29 en titulaire grâce à la confiance que lui voue son paternel, Austin a augmenté significativement ses stats en points (12), en rebonds (2,2) et en passes décisives (2,8) tout en améliorant ses pourcentages de réussite au tir. Culotté en attaque et pas si mauvais en défense, il a su apporter un bel écot dans ce rôle de combo-guard qui est le sien.

On l’attendait au taquet, il a abusé : Blake Griffin

Statistiquement, le rouquin volant a proposé une saison dans les standards qui sont les siens depuis trois ans : 21,6 points à plus de 49% au tir dont 33,5% de loin accompagnés d’à peine plus de 8 rebonds, environ 5 passes décisives et 1 interception. Cela reste de la ligne de stats très sérieuse mais on a vraiment un sale goût amer dans la bouche lorsqu’on pense à cet exercice du Blakounet. Encore une blessure en régulière, encore une blessure en Playoffs… Une implication défensive qui a souvent laissé à désirer, un leadership totalement aux mains de Chris Paul qui aurait bien eu besoin de soutien dans ce domaine pour hisser l’équipe un peu plus haut. Blake Griffin va bientôt être au centre de nombreuses rumeurs quant à son futur contrat. Des rumeurs que cette saison bien moyenne n’a fait que nourrir…

La vidéo de la saison

20 points, 20 passes décisives et 0 perte de balle en 30 minutes passées sur le parquet face aux Pelicans. Ce soir-là, Chris Paul est rentré dans l’histoire en étant le premier meneur à réaliser une telle performance depuis que la NBA comptabilise les balles perdues (1977). Une performance qui met encore plus en avant ce point guard magnifique qu’est Chris Paul et qui nous rappelle que les bagues ne font pas tout et que les joueurs ne sont pas que des palmarès.

Ce qui va bientôt se passer

L’été s’annonce tendu chez les Clippers. Chris Paul, Blake Griffin et J.J. Redick ont la possibilité d’aller signer ailleurs et vu les résultats sur les dernières années et la façon dont la saison écoulée vient de se terminer, il y a fort à parier qu’ils ne vont pas tous rester sous le soleil de Los Angeles. Le noyau actuel risque donc d’exploser. Le tout est de savoir dans quelles proportions. C’est tout l’enjeu des mois qui arrivent pour Doc Rivers et son staff : convaincre au moins Chris Paul (même si normalement ça devrait le faire), voir avec Griffin et Redick. Ensuite, il faudra aviser en fonction pour tenter de garder une équipe bien compétitive. Attention à l’été destructeur !

Les Clippers seront-ils en reconstruction la saison prochaine ? Ou juste dans une sorte de période de transition qui va les obliger à revoir leurs ambitions à la baisse après quatre saisons où monts et merveilles furent promis sans jamais obtenir de vrais résultats. Les cas Paul et Griffin seront au centre des discussions, pourquoi pas celui de Carmelo Anthony aussi. Affaire à suivre mais l’optimisme est moins évident…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top