Hawks

Un peu de neuf chez les Hawks ? Présidence, General Manager, on tourne la page

mike budenholzer
Source image : Benoît CARLIER - TrashTalk

La saison est terminée pour les Hawks, mais une nouvelle commence : celle qui construira l’avenir de la franchise, avec de grandes décisions à prendre jusqu’en septembre prochain. En ce moment, ça grouille dans Atlanta…

Pour comprendre ce qui se passe actuellement dans les allées de Géorgie, il faut remonter un poil en arrière, plus loin qu’il y a seulement deux semaines. Souvenez-vous, de la saison des Hawks à 60 victoires il y a deux ans, avec 4 All-Stars et une équipe qui était devenue la darling de la Conférence Est. Ce groupe avait été construit par un homme, Danny Ferry. En duo avec Mike Budenholzer, l’architecte d’Atlanta avait réalisé un travail formidable, avant d’être malheureusement exposé par une sombre affaire de propos racistes. Luol Deng, vendeur de contrefaçon en mode renoi malfaiteur, autant dire que cette affaire avait créé une véritable bombe sur la planète basket, forçant Ferry à devoir s’excuser puis quitter son poste. Ce départ avait directement poussé Budenholzer à devoir gérer la double-casquette d’entraîneur et de General Manager, le tout dans une période délicate de la franchise. Pas facile, tellement difficile que Bud avait demandé à Wes Wilcox de lui venir en aide. En tant que GM, Wes allait pouvoir alléger son boulot et permettre à l’entraîneur de se focaliser sur les tâches simples. Un peu de présidence des opérations basket, certes, mais surtout le parquet, les ballons et les joueurs, pour que l’efficacité soit retrouvé dans la Philips Arena. Malheureusement, cette surcharge de travail a commencé à se ressentir, et un divorce a bientôt été acté.

Attention, on ne parle pas de Budenholzer qui partirait d’Atlanta, loin de là. Les co-propriétaires de la franchise savent ô combien le protégé de Gregg Popovich est un excellent stratège et meneur d’hommes. Simplement, ces derniers savent que les Hawks restent dans cette période de transition qui n’a pas été bouclée proprement. Il faut que Bud retourne sur le banc, qu’un Danny Ferry lui vienne en aide pour gérer le management quotidien. Et malgré tout le respect que les joueurs ont pour Wilcox, ce plan de sauvetage ne peut pas durer pendant des lustres. Il a donc été question de remercier Wes pour permettre à Budenholzer de retrouver le banc sereinement, puis entourer le coach d’un vrai General Manager et d’un président des opérations basket. Quelqu’un d’expérience, qui possède un vrai plan en tête et puisse comprendre la situation délicate dans laquelle la franchise se trouve. Après les galères identitaires provoquées par Ferry et les anciens propriétaires (Bruce Levenson pensait qu’il n’y avait “pas assez de blancs” dans le public…), les Hawks ont réussi à remplir à nouveau la Philips Arena. Partir sur une vaste opération tanking serait difficile à assumer, surtout avec de jeunes joueurs de talent comme Dennis Schröder, Kent Bazemore et Taurean Prince. Mais à l’aube d’un été décisif et qui verra notamment Paul Millsap s’asseoir avec le management d’Atlanta, les supérieurs de la franchise vont devoir prendre de grandes décisions… de façon imminente.

Il y a de fortes chances pour que Mike Budenholzer quitte dans les heures à venir ses fonctions de prési, mais on peut voir cela comme un mal pour un bien. Bud est un coach, un amoureux du tactique. Son boulot fût correct après le bordel laissé par Danny Ferry, mais les assiettes se sont empilées à une vitesse folle. Un peu de soutien, un vrai plan en tête, et les Hawks retrouveront rapidement l’équipe excitante d’il y a deux ans.

Source : Atlanta Journal Constitution


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top