Knicks

Frank Ntilikina drafté par les Knicks : plus qu’une rumeur, une tendance qui a du sens

Frank Ntilikina
Source image : YouTube - SIG Strasbourg TV

Cette semaine, le match de Pro A Strasbourg – Nanterre s’est joué sous l’œil attentif d’un spectateur qui avait fait le déplacement spécialement depuis New York. D’après Marc Berman du New York Post, ce n’est autre que Steve Mills – le General Manager des Knicks – qui est venu assister à la rencontre dans le but de voir de plus près le jeune Frank Ntilikina, annoncé dans le top 10 de la prochaine Draft. 

Au sortir d’une saison médiocre, les Knicks devraient se retrouver autour du septième choix le 23 juin prochain, sauf s’ils obtiennent mieux (ou descendent) lors de la Lottery du 16 mai. Mais si c’est bien du pick n°7 dont Phil Jackson et son front office disposent, ils considéreront clairement de recruter la pépite de la SIG dont le potentiel excite bon nombre d’observateurs en NBA. Chad Ford notamment – analyste pour ESPN – qui s’est exprimé ainsi sur le Français :

“Dans une cuvée de Draft qui serait moins chargée en meneurs, il pourrait être choisi dans le top 5. Il est talentueux, il joue dur et est un bon shooteur.”

Dans la défaite des siens mardi, l’ami Frank est resté assez discret en sortie de banc avec 6 points, 3 rebonds, 3 passes décisives et 2 interceptions en 25 minutes. Mais cela ne va pas changer grand chose de tout le bien que le staff des Knicks pense du meneur. En fait, il semble clair qu’ils ont l’intention de prendre un poste 1 à la prochaine Draft et ils seraient en train d’essayer de se décider entre le Français et De’Aaron Fox (Kentucky). Ntilikina va rater la prochaine semaine de Draft Combine mais il débarquera aux Etats-Unis fin-mai, certainement pour réaliser des workouts avec les franchises intéressées. Car si les Knicks ont l’air bien amoureux du Frenchy, les Mavs (qui drafteront autour de la neuvième place) ont également un œil attentif sur lui. Ces deux équipes sont les prétendantes les plus sérieuses à sélectionner le meneur strasbourgeois dans le Top 10.

Toujours est-il que Frank Ntilikina aura 19 ans en juillet prochain et qu’il saura d’ici là où il va atterrir au sein de la Grande Ligue. Knicks et Mavs peuvent clairement représenter de bonnes destinations tant ces escouades ne sont pas trop équipées au poste de meneur. Un Français titulaire à la mène en NBA, avant ses 20 ans ? On n’a pas vu ça depuis 2001 et un certain Tony Parker, mais nous n’en sommes pas encore là. A noter que les Knicks ont déjà recruté un Français à la Draft. La première fois, c’était en 1999 et il s’agissait de Fred Weis qui ne foulera malheureusement jamais les parquets NBA. La deuxième fois, c’était en 2014, il s’agissait de Louis Labeyrie qui n’a toujours pas sauté le pas. Pour autant, la Big Apple aime les Européens puisqu’elle dispose aujourd’hui de deux énormes potentiels venus du vieux continent : Kristaps Porzingis et Willy Hernangomez, tous deux draftés en 2015 sous la gouverne de Steve Mills.

On surveillera bien évidemment tout ce qui va se dire autour de Frank Ntilikina dans les prochaines semaines ainsi que les résultats de la lottery qui pourraient déjà nous en dire un peu plus sur la future destination du Frenchy…

Source : New York Post


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top