Spurs

Fin de saison pour Tony Parker, rupture du quadriceps : on s’y attendait mais que c’est dur…

Tony Parker

PU-TAIN.

Source image : NBA League Pass

Les images de la nuit dernière ont tourné en boucle sur nos téléphones toute la journée mais aussi dans nos esprits torturés. Réception tendax sur un genou lui aussi trop tendu, un Tony qui s’écroule et une sortie du terrain – porté par Dewayne Dedmon et Dejounte Murray – qui ne laissait guère de place à l’espoir. Quelques treize heures plus tard, la sentence est elle aussi tombée… et les Playoffs de Tony Parker sont bel et bien terminés. Putain.

L’info la plus pourrie de la journée est donc tombée il y a quelques minutes via la franchise texane sur les réseaux sociaux. Après les défaites hier de Monaco et Lyon puis le Rap Contenders entre Manu et Marine, la France n’avait pourtant pas besoin de ça, mais le karma est donc contre l’Hexagone en ce début de mois de mai. Ce sont les Spurs, relayés par la plupart des médias américains dont The Vertical et l’intouchable Adrian Wojnarowski, qui ont indiqué la nature de la blessure de Parker, de quoi égayer notre soirée…

Tony Parker a effectué une IRM ce matin à San Antonio. Les résultats ont confirmé qu’il avait subi une rupture du tendon au quadriceps gauche. Parker loupera donc la suite des Playoffs, une date de retour approximative sera donnée par la suite.

Allez, opération… Le tendon qui relie le quadriceps à la rotule gauche a donc salement reçu, et si le meneur français fêtera ses 35 ans le 17 mai prochain, c’est donc loin des parquets que le pauvre devra souffler ses bougies. On parle déjà de longs mois de récupération après le coup de bistouri, six à huit mois étant en général nécessaires pour se remettre d’une telle blessure, sans retrouver encore son meilleur niveau. Ce qui nous ramène à janvier 2018, avec en guise d’accélérateur de seum un mec dont les cannes ne sont déjà plus très jeunes et qui briguera de surcroît un nouveau contrat dans un an… Pas de conclusions hâtives car ce n’est pas l’esprit de la maison, mais c’est évidemment ce qui pouvait arriver de pire à un tel moment de sa carrière, qui plus est en plein cœur de Playoffs dans lesquels Tony était en train de mettre pas mal de monde d’accord. Relativement épargné par les blessures tout au long de sa carrière chez l’Oncle Sam, TP devra donc faire avec ce coup du sort bien cheum afin d’amorcer ses dernières années en NBA…

Le genre de nouvelle dont on se serait bien passé et avec laquelle il faudra donc vivre pour de longs mois. Ondes positives rassemblées telles Sangoku et son Genkidama, c’est toute la France qui pense ce soir au meilleur joueur de son histoire. C’est qu’un genou hein, mais qu’est-ce qu’il fait chier.

Source : Spurs Twitter – Compte officiel

1 Comment

1 Comment

  1. Kwame

    5 mai 2017 à 12 h 13 min at 12 h 13 min

    C’est sur, on peut pas dépasser le numéro 9 en points marqués en play-off

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top