Raptors

DeMar DeRozan donne 100 balles mais pas de Mars à celui qui trouvera comment stopper LeBron James

demar derozan - pari

“Quelqu’un ? Quelqu’un ?”

Source image : YouTube

Les Raptors de Toronto ne voient pas le jour lors du second tour des Playoffs. Comme l’année dernière en finale de conférence, les Canadiens ont commencé la série en prenant deux valises. Ils sont surtout sans solution face à des Cavaliers enfin sortis de leurs vacances de fin de régulière. Pour le moment, ils sont tous à l’image de leur leader DeMar DeRozan, qui se chie dessus et paraît plus désemparé que jamais : pas un pour rattraper les autres.

Cinq petits points à deux sur onze au tir (18,2 %) : voilà les statistiques affichées par DeMar DeRozan lors du Game 2 entre Cleveland et Toronto. On a vu le franchise player des Raptors plus en forme et décisif, même si la défense des Cavs, très appliquée dans ses prises à deux, a son mot à dire dans cette performance en berne. Ce n’est pas la première fois que nous voyons l’arrière avoir des failles mentales dans son jeu, les mêmes qui empêchent sa franchise de franchir un palier et l’obstacle posé par la troupe de l’Ohio par la même occasion. Pour son plaidoyer, on dira que l’équipe de Dwane Casey fait face à un LeBron James tout bonnement injouable, qui rentre ses shoots peu importe l’endroit sur le parquet, ce qui n’est jamais une donnée sûre. On pourrait presque parler de harcèlement et, aux yeux de DeMar DeRozan, c’est inconcevable d’être simplement spectateur des prouesses du King.

“Ça craint. Ça craint. Perdre comme ça et jouer comme j’ai joué, ça craint. Frustrant. Maintenant on a le temps jusque vendredi soir et le Game 3 pour nous racheter.”

DeMar DeRozan n’est donc pas dupe. Il sait qu’il a sa part de responsabilités dans les deux défaites des siens. En revanche, il ne trouve pas les mots ni les pansements pour soigner les plaies qu’inflige LeBron James à chaque fois que ce dernier croise la route des Raptors. L’Élu, qui vient de passer OKLM deuxième scoreur all-time de l’histoire des Playoffs, affiche des moyennes de 34,2 points, 9,2 rebonds, 7,3 passes et 2,7 interceptions en avril et fait danser tous les vis-à-vis qui osent entraver son périple jusqu’à une deuxième bague avec Cleveland, la quatrième de sa carrière. Alors, DeMar, comment on arrête un BronBron en mission ?

“Si vous pouvez trouvez quelqu’un qui peut stopper LeBron dans ces moments, je vous donne 100 $.”

On croit à un véritable aveux de faiblesse à la lecture de cette petite phrase humoristique, ce qui prouve que le staff des Raptors ne sait absolument pas comment gérer le cas LeBron James. Un vrai problème puisqu’il peut tout faire et remporter une série à lui tout seul. Au passage, 100 $ ce n’est pas cher payé pour une solution miracle… et vu son salaire.

Au final, ce n’est pas avec le bon mindset que Toronto retourne chez lui pour accueillir les Cavaliers. Et on ne se rassurera que d’une seule chose après cette sortie de DeMar Derozan : la star des Raptors a un peu perdu son basket mais pas son humour. Sauf que les blagues ne permettent pas de remporter des matchs de basket, sans quoi Gérard aurait au moins autant de bagues que de doigts. Au moins.  

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top