Pacers

Paul George pourrait envisager de rester à Indiana : c’était Larry Bird le souci ?

Paul George

Alors comme ça on est indécis Paulo ?

source image : Foxsports

On l’a appris récemment, Larry Bird a quitté son rôle de président des Pacers, avec comme principale raison de vouloir prendre du recul sur la franchise. Kevin Pritchard a donc pris sa place et voilà que maintenant Paul George pourrait préférer ne pas quitter Indianapolis. 

Il a l’air un peu perdu notre Paulo. Après s’être fait sortir salement par la bande à LeBron James 4-0 en Playoffs, toute la planète NBA pensait que le joueur et Indiana, c’était terminé à l’été 2018, voire avant. Été où il sera agent libre sans restriction, lui permettant de signer où bon lui semble. Mais avec le revirement de situation au niveau du management, le nouveau chef des opérations d’Indiana, Kevin Pritchard, a déclaré que pendant la réunion avec PG, le joueur se voyait ici dans plusieurs scénarios possibles. Peut-être que le problème était Larry Bird ? On ne sait pas encore quelles sont les réelles raisons, mais l’avenir nous le dira bien assez tôt. Pourtant lors des dernières semaines, on a vu des vagues de rumeurs et l’intérêt d’autres franchises augmenter, comme les Lakers, qui normalement sont les premiers sur le dossier tant Paulo est attaché à sa Californie natale. On a même vu des fans de la franchise essayer de lui faire de l’oeil à Disneyland, c’est pour dire le niveau d’attente. Ou encore, CJ McCollum qui a déclaré sur son compte Twitter dans un questions/réponses que George était un joueur à viser par son front office durant l’intersaison.

Paul George sera éligible à la supermax extension du nouveau CBA, comme Russell Westbrook par exemple, seulement s’il est présent dans une des trois All-NBA Teams de l’année prochaine (préparez à vous le voir se bouger le cul sévère). Ce contrat, permettant à Paulo de toucher beaucoup plus d’argent qu’un contrat normal, doit sûrement influencer son envie de rester à Indiana. D’après Pritchard, Paul aurait donc envie de gagner à Indiana et serait intéressé par le nouveau management de l’équipe. Encore faut-il que le nouveau président des Pacers s’active pour essayer d’entourer la star qui tourne à 24 points et 6,5 rebonds de moyenne et approchant bientôt de son prime. Le problème à l’Est restant toujours de devoir battre LeBron, ce que Paul et l’humanité essayent depuis quelques années tant bien que mal. Mais la faute n’est pas seulement la sienne, loin de là : à part les affrontements avec le Heat où Indiana avait une équipe solide mais PG trop jeune, celle de cette année était plutôt triste. Quand ton deuxième créateur principal semble être Lance “Born Ready” Stephenson, ça s’annonce mal. Les moves effectués par Indiana cet été seront capitaux pour espérer conserver le natif de la Californie, de plus s’il est dans les All-NBA Teams, on le voit mal refuser un supermax contract qui mettrait sa famille sur des générations à l’abri du besoin. Le dilemme de l’argent, du coeur et de la bague, la routine en NBA.

On ne sait pas trop si Kevin Pritchard bluffe car nous n’avons pas eu la version de Paul George, lui qui a toujours été chaud pour susurrer qu’il aimerait jouer à L.A. Mais Paulo a l’air intéressé par le virage de sa franchise. On en sera plus au cours de l’année prochaine, pour l’instant, wait & see

Source : realGM


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top