Pelicans

Alvin Gentry et Dell Demps à New Orleans : on continue ou on arrête le massacre ?

Alvin Gentry dumb

Classic.

Source image : YouTube

Dans la famille je régale par mon incompétence, on demande les deux frères, Alvin Gentry et Dell Demps. Enfin, frères, non, mais proches dans leur entreprise de démolition des Pelicans, ça oui. 

Oh vous êtes méchants TrashTalk, y’a eu des efforts dernièrement ! Quand même ! Allez, soit. On va retirer la cartouche du fusil et gentiment poser nos armes pendant quelques instants. Oui, il est vrai, depuis quelques mois cela va un peu mieux dans les rangs de la Louisiane. Une bonne Draft avec Buddy Hield, la signature de quelques cols bleus pour pas cher, le tout transféré contre DeMarcus Cousins en février, l’optimisme est bien là de nouveau chez les Pelicans. Avec le monstre au bandeau et Anthony Davis dans la raquette, difficile de ne pas compter les jours avant la prochaine saison, dans le clan des fans du Bayou. Sauf que du côté du management, on se pose quelques questions car un gros virage arrive, mine de rien. En effet, la salle est gérée, le sponsor aussi, les maillots sont prêts, il ne manque finalement plus que des résultats, et vite. Car avec autant de talent et un Anthony Davis qui va vouloir gagner le plus de matchs le plus vite possible, ne pas satisfaire le géant serait potentiellement dévastateur, avec deux phénomènes intérieurs qui partiraient de la région. Du coup, pour éviter cela, on en vient à se poser des questions sur Alvin Gentry et Dell Demps, les deux grands responsables des récents résultats à New Orleans.

Alvin Gentry, Dell Demps et plusieurs sources au sein de la Ligue disent que c’est une situation “au jour le jour”, indiquant qu’il n’y a pas de véritable pression du calendrier pour ce qui est de prendre une décision ferme sur l’avenir des Pelicans, que ce soit en conservant la structure en place ou en prenant une nouvelle direction pour 2017-18.

La pression existe bien sur les deux hommes, et pour cause. Le coaching du premier et le recrutement du second ont été régulièrement pointés du doigt, notamment parce que les Playoffs atteints avec Monty Williams semblent avoir eu lieu il y a une décennie. L’arrivée de Gentry n’a rien apporté de neuf, les décisions de Demps n’ont pas rassuré grand monde, c’est pourquoi Mickey Loomis (vice-prez des opérations basket) et Tom Benson (proprio de la franchise) vont devoir rapidement se poser autour d’une table. Car mine de rien, lorsqu’on veut faire du grand nettoyage, il est conseillé de s’y prendre tout de suite en fin de saison régulière, pour éviter le bordel qu’on connaît autour de la Draft : on ne va pas filer à un nouveau General Manager et à un nouveau coach les dernières acquisitions des types en place précédemment. On vient d’ailleurs de le voir chez les Pacers ou à Orlando, le changement se fait en mai grand maximum. Maintenant, les supérieurs de New Orleans peuvent aussi attendre juillet, afin de laisser une dernière chance au duo. Mais est-ce que ce sera intelligent d’agir ainsi, sachant que tout mauvais résultat la saison prochaine pourrait fâcher les deux stars dans la raquette ? Pile ou face, il faudra lancer la pièce prochainement.

En fin de saison régulière, les Pelicans ont montré quelques résultats prometteurs, mais rien de bien stimulant. Il faut que la franchise de New Orleans recrute du talent, entoure Davis et Cousins, et que la paire soit bien coachée : pour remplir ces conditions, un peu de neuf ne ferait pas de mal…

Source : The Advocate

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top