Hawks

Paul Millsap et les Hawks : confiance du côté d’Atlanta, en attendant le marché de juillet

Paul Millsap

Rester ou partir ?

Source image : FanSided

Fraîchement éliminé des Playoffs en ayant tout de même offert un dernier effort colossal, Paul Millsap va maintenant devoir prendre un peu temps pour se reposer… et réfléchir à son avenir.

Car mine de rien, comme toute la planète basket le sait, Paulo est un des poissons les plus attendus sur le marché des agents libres cet été. Ultra-polyvalent, capable de s’adapter à toute situation, parfait coéquipier et clutch par-dessus tout, Millsap représente tout ce qu’une franchise peut vouloir sur son poste d’ailier-fort. Seul son âge pose un petit souci dans le cadre de renégociations contractuelles, sachant qu’il va sur ses 33 ans, mais pour le reste son dossier est excellent. Et c’est d’ailleurs ça qui fait transpirer le management d’Atlanta, bien que Wes Wilcox le GM et Mike Budenholzer le coach aient avoué qu’ils feraient tout pour prolonger Paulo. C’est le fait que Millsap va être contacté par quasiment toutes les franchises de la Ligue, afin de lui proposer monts et merveilles en-dehors d’Atlanta. Une bague plus facile à obtenir ailleurs, un peu plus d’exposition médiatique ailleurs, davantage de production statistique ailleurs, toutes les options seront visitées par l’intérieur, qui a simplement préféré jouer la carte de l’optimisme en sortie de défaite contre Washington.

“Ce fût une belle aventure. Je souhaite la prolonger et voir jusqu’où cette franchise peut aller. Ces quatre dernières années ont été grandes, je n’aurais pas pu demander quoi que ce soit de meilleur. Je vais donc prendre un peu de temps, me libérer l’esprit, puis voir comment ça se passe.”

Des propos auxquels il a ajouté qu’il serait bien agent-libre, en refusant sa player option pour la saison prochaine. Il est vrai que lorsqu’on regarde sa carrière, Millsap a quand même vécu un sacré bond en rejoignant les Hawks. Col-bleu apprécié mais rarement félicité lorsqu’il évoluait à Utah, le monstre est devenu directement All-Star en portant la tunique d’Atlanta et il n’a plus manqué un seul match étoilé (4 participations consécutives). Mieux, s’il a vécu deux sorties au premier tour, Paul a aussi découvert les demies et la de conférence dans cette équipe, ce qui donnera au management des Hawks quelques arguments de poids. Certes, une transition s’opère et des jeunes t’entourent, mais personne ne pourra te proposer plus de sous et personne ne viendra contester ton statut de leader incontournable. Il ne faut pas oublier cet aspect-là, le fait qu’à 32 ans Millsap va probablement signer son dernier très gros contrat en carrière. Et quelle franchise peut lui offrir le maximum du maximum ? Atlanta évidemment, avec 5 ans et près de 200 millions sur le papier, ce qu’aucune autre équipe peut effleurer. Maintenant, la réalité financière est aussi liée à celle sportive, et ce n’est pas demain que les Hawks vont gagner un titre. Arrivé à un âge particulier, le patron va devoir faire comme il l’a dit : prendre son temps, se reposer puis prendre une décision début juillet.

Tout le monde, quasiment, sera sur Paul Millsap au 1er juillet prochain. Trop bon et régulier, le bonhomme est ce dont bien des équipes rêvent dans leur raquette. Aujourd’hui ? Atlanta a encore l’avantage, mais attention à ne pas se faire dépasser par des franchises plus armées pour le titre.

Source : Atlanta Journal Constitution


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top