Raptors

Les Raptors ont évité le pire : 92-89 à Milwaukee et direction les demis, ramenez LeBron James qu’on rigole

LeBron James

L’expérience a vaincu la jeunesse, mais le futur est ensoleillé dans le Wisconsin.

Source image : NBA League Pass

C’était le match de tous les dangers pour les Raptors, dans une série où la fraîcheur des Bucks dénotait jusque-là avec le sentiment que les Dinos jouaient avec le frein à main. Un jeu dangereux qui a une fois de plus failli leur coûter cher, mais c’est bien la bande à DeMar DeRozan qui ira défier les Cavs en demi-finales. Faudra se bouger un peu plus par contre.

Un premier quart-temps où l’omnipotence flippante de Giannis Antetokounmpo fait face à la force de frappe légèrement plus collective des Raptors et voilà que ce Game 6 nous annonçait 48 minutes agréables. DeMar DeRozan toujours aussi propre lorsqu’il prend le contact et reste 21 minutes en l’air avant de scorer, Serge Ibaka qui muscle enfin son jeu comme Aimé Jacquet lui a demandé, les hommes de Dwane Casey semblent avoir activé le mode Game 2 et 4 et s’envolent d’ailleurs au score au cours d’un deuxième quart-temps qui verra Giannis se reposer une minute et vingt secondes, les seuls instants qu’il passera sur le banc ce soir.

51-38 à la mi-temps et l’on se dit à ce moment-là que le Greek Frek a beau nous foutre une bosse dans le caleçon, le pauvre paraît alors bien seul pour espérer quoique ce soit côté Bucks. D’autant plus quand le score affiche 71-46 après un gros trois de DeMarre Carroll. Sauf que les Playoffs ont pour slogan this is why we play, sauf que les Bucks sont des gamins pleins de hargne et que les Raptors sont des mecs qui en manquent un peu trop souvent. Giannis par-ci, Khris Middleton par là et Greg Monroe entre les deux, les U17 de Jason Kidd vont passer un énormissime 37-7 (!) à leurs adversaires pour revenir offrir un money time mérité à leur public. A ce moment-là Giannis Antetokounmpo a déjà joué 64 minutes, Jason Terry nous fait le planeur comme à ses plus belles heures et les Raptors sont sur le point de supplanter les Clippers au rayon chokers.

Mais la NBA possède quelques règles non-écrites, comme par exemple celle qui veut que l’expérience l’emporte le plus souvent sur la fougue. Un franchise player fatigué qui rate trop de lancers, un DeMar DeRozan qui postérise tout le Wisconsin comme un bonhomme et une dernière possession complétement chiée des Bucks plus tard, c’est donc finalement WeTheNorth qui aura le dessus sur WeAreTheFuture. 92-89 à l’arrivée pour DMDR et ses potes et un rendez-vous dès lundi face à Cleveland, avec l’obligation de se sortir les doigts de manière beaucoup plus constante pour éviter les déconvenues, toujours selon Aimé Jacquet bien sûr. Pour les Bucks les lendemains chantent déjà très forts, avec une forte odeur de MVP dans leurs rangs.

Des vacances méritées pour Milwaukee, un deuxième tour qui s’annonce autrement plus costaud pour Toronto. Voilà ce qu’il fallait retenir de cette première partie de la nuit. On vous laisse, nous on file apprendre le grec par cœur pour s’exclamer encore un peu plus fort en novembre prochain.

Stats Bucks Stats Raptors


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top