Wizards

Washington met un orteil en demi-finale : 103-99, Boule et Beal ont fait le job à la maison !

Wizards - John Wall - Bradley Beal

Youpi.

Source image : YouTube

L’armée de Washington n’avait qu’une mission à gérer hier soir : l’emporter à domicile, pour éviter un cataclysme en retournant à Atlanta. Mission accomplie pour les Wizards, dans le dur mais mission accomplie.

On aurait aimé voir l’équipe de Scott Brooks un peu plus agressive, un peu plus disciplinée un peu plus ambitieuse pour son retour au Verizon Center. Non pas qu’on demande monts et merveilles lorsqu’il s’agit de John Wall et sa bande, simplement on se disait qu’après deux matchs vraiment moyens en déplacement, la folle escouade de la capitale allait mettre la pression sur les Hawks. Coller une gifle d’entrée, prendre le large, laisser les visiteurs revenir mais envoyer un message pour que le Game 6 soit mentalement déjà joué. Malheureusement, on n’a rien eu de tout ça, le ping-pong entre Atlanta et Washington durant quasiment toute la rencontre. D’abord portés par un Dennis Schröder de feu et un banc productif, les hommes de Mike Budenholzer se permettaient de climatiser un stade particulièrement froid en ralentissant le jeu. Pas de conneries pour John Wall, pas de contre-attaques foudroyantes, les copains de Géorgie respectaient leur plan en endormant tout le monde sur demi-terrain. Stratégie payante d’ailleurs, car sans un grand Paul Millsap ni un solide Dwight Howard, les Hawks restaient au contact de leurs adversaires.

Sauf que si les Wizards n’étaient pas très motivés, ces derniers avaient bien plus de talent à bord pour créer le déclic. Ce qui passait notamment par une excellente partie d’Otto Porter, surtout en deuxième période. Ce qui passait aussi par le coup de jus signé Brandon Jennings, bien accompagné par un Bojan Bogdanovic très précis. Ce qui passait enfin par le réveil de Marcin Gortat en toute fin de rencontre, permettant de faire le push nécessaire afin de définitivement écarter Atlanta. Bradley Beal était dans son registre habituel, John Wall était solide sans défoncer la concurrence, mais ce sont bien les petits soldats qui faisaient la différence sur cette rencontre, et montraient la profondeur de talent du côté de Washington. En fin de rencontre, cela permettait d’ailleurs aux deux meilleurs marqueurs de la franchise de reprendre les affaires en main, remerciant leurs copains pour avoir installé la table convenablement. Trois stops défensifs, deux paniers et zou, on met dans la barquette. Difficilement mais efficacement, les Wizards s’imposent à domicile et repartent donc vers Atlanta avec un premier orteil en demi-finale. Il faudra finir le job chez les Hawks, pour arrêter de jouer avec le feu et montrer que ce groupe a ce qu’il faut pour aller loin. Car même si Markieff Morris et compagnie pourront rentrer et l’emporter dans un potentiel Game 7 à domicile, il faut que Washington montre le step passé par une équipe mature, celle qui se rend dans une arène hostile et repart avec la série.

Game 3, on voulait voir une équipe des Wizards sérieuse. Game 4, pareil. Game 5, même affaire. Cette fois, il faudra le faire là-bas, à Atlanta, ce qui représente le moment idéal pour ce faire. Allez les gars, ça suffit de traîner autour de l’adversaire… finish’em.

Couverture


1 Comment

1 Comment

  1. Wash

    27 avril 2017 à 8 h 59 min at 8 h 59 min

    John “The President” Wall

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top