Bucks

Preview Game 6 Bucks – Raptors : un grec à la maison, ça annonce une bonne soirée

Giannis Antetokounmpo

Win or go home pour les Bucks

source image : deadspin

Dans une série où on attendait des Raptors plus conquérants, les Bucks menés d’une main de maître par Jason Kidd (à la différence de Dwane Casey) ont réussi à prendre 2 matchs aux dinos. Des Raptors qui se sont ensuite repris pour gagner le Game 4 et 5 avec la manière et envisager une qualification pour le second tour ce soir, à 1h heure française, au BMO Harris Bradley Center. 

Ce soir, c’est aussi l’occasion pour Giannis de passer au niveau supérieur. Après des performances solides et des victoires qu’on ne voyait pas avant le début de la série, c’est le moment pour lui de pousser son équipe vers le haut pour aller chercher un Game 7 qui s’annonce mortel. Le Grec (pas celui en bas de chez toi) tourne à 23 points, 9,6 rebonds et 4,2 assists à 52% au tir en 39 minutes de moyenne et le pire, c’est qu’on sent qu’il peut en faire plus. Ce qui différencie les bons joueurs des stars, c’est la capacité à se transcender, à être le meilleur quand la pression est présente. Giannis doit se comporter en leader et mener son équipe vers un Game 7. Alors peut-être qu’il est un peu tôt pour notre extraterrestre préféré, mais il y a des matchs charnières dans la carrière d’un joueur, et c’est peut être ce soir pour lui. À titre de comparaison, même si le contexte différent, on se souvient tous du Game 6 de LeBron à Boston qui l’a fait passer dans une autre dimension. Néanmoins, même si son impact est important, c’est aussi toute l’équipe qui doit se bouger. Il faut être prêt, essayer de répéter la performance du match 3 avec une défense étouffante sur DeMar DeRozan (souvenez-vous de sa belle performance au tir lors du Game 3) et des lieutenants qui connaissent leur rôle. Il est important pour les Bucks que Middleton et Tony Snell rentrent leurs tirs pour pouvoir écarter la défense de Toronto afin que Giannis et Greg Monroe fassent le ménage dans la raquette des dinosaures. Ce dernier, d’ailleurs, est un facteur X de la série, avec 14 points, 7,4 rebonds à 54% en 24 minute, il est essentiel aux rebonds. Par exemple au dernier match, il n’en a pris que deux et les daims ont perdu cette bataille 40 à 22.

Clé du match : Gagner la bataille au rebonds et limiter Giannis

Côté Raptors, c’est un must-win ce soir pour eux afin de pouvoir se reposer avant d’affronter les Cavs d’un LeBron James qui a hâte de manger du dinosaure matin, midi et soir. Dans le dernier game, les leaders au scoring étaient Norman Powell et Serge Ibaka (oui, vous avez bien lu). La possibilité que cela se produise deux fois est rare, c’est pourquoi Toronto va avoir besoin d’un gros match de DeRozan, ce dont on ne doute pas, mais aussi de Kyle Lowry. Ah ce bon vieux Kyle, avec des stats plus qu’horrible chaque année en Playoffs, 14,6 points, 5,4 passes à 40% au tir et 28% à 3 points en 37 minutes cette année, il serait peut être temps de step-up mon garçon, même avec un dos en compte. Les Raptors vont avoir besoin de gagner la bataille aux rebonds et on compte sur Serge Ibaka et Jonas pour assurer la chose. Élément important pour ce soir, le taf de P.J. Tucker et DeMarre Carroll sur Giannis est essentiel pour essayer de le limiter au maximum, sachant qu’il leur rend deux têtes de plus chacun alors qu’ils jouent tous… au même poste. On espère aussi une bonne performance de Norman Powell qui se relève comme une réelle option pour les Raptors, à condition que Dwane Casey le comprenne, et ça c’est pas gagné.

C’est peut être le dernier match de Giannis ce soir, on s’attend donc à une performance XXL du Grec mais attention à Toronto qui va vouloir terminer rapidement la série pour avoir quelques jours de repos avant d’affronter des Cavaliers bien frais. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top