Celtics

Boston enchaîne avec une 3ème victoire de suite : remontada bientôt complète, tous à Chicago !

Isaiah Thomas

Get up !

Source image : @Celtics

Dos au mur il y a une semaine, les soldats de Boston sont aujourd’hui en passe de réaliser un comeback assez mémorable. Ce mercredi, c’est une troisième victoire de suite qui a été validée, et cette fois au TD Garden (108-97) !

Ils voulaient leur moment de gloire, les fans des Celtics. Après avoir soutenu Isaiah Thomas dans son deuil le weekend dernier, ils étaient dans le mal. Et après une deuxième défaite consécutive à domicile, ils touchaient le fond. Voyant leurs joueurs partir pour l’Illinois avec une drôle de mission devant eux, les habitants du Massachusetts ne priaient que pour une chose : voir Al Horford et sa bande revenir à égalité, afin d’offrir le plus grand soutien possible, dans la conquête d’une victoire au Game 5. Le TD Garden était donc plein à craquer cette nuit, mais hélas le match n’était pas à la hauteur de l’ambiance. Après un premier quart clairement dégueulasse, Bulls et Celtics parvenaient à se chauffer un petit peu plus dans le second quart, mais on avait du mal à se plonger véritablement dans la rencontre. Seul un tomar de Terry Rozier et quelques caviars nous permettaient d’augmenter le son, mais sinon rien de marquant mon colonel. Un ping-pong entre joueurs de bancs, une certaine maladresse extérieure et un orgue qui prenait pas mal de place, on était assez loin d’un match de Playoffs. Sauf qu’au meilleur moment, les hôtes se redressaient pour mettre le run nécessaire, celui qui devait enfoncer les Bulls dans leur merdier et leur rappeler la hiérarchie de la saison régulière. Menacée en fin de troisième quart-temps, l’armée de Boston enclenchait la vitesse supérieure dans le money-time.

Et pas besoin d’un invraisemblable IT Time pour faire la différence au scoring, loin de là même. Car si le nain a été assez discret dans ses éruptions offensives et davantage concentré sur la distribution du cuir, ses coéquipiers ont fait le job et montré la différence de niveau entre les deux effectifs. Avery Bradley ? Merveilleux des deux côtés du terrain, probablement homme du match avec Al Horford. Kelly Olynyk ? Ultra-précieux en sortie de banc et apportant sa touche au scoring quand il le fallait. Jae Crowder ? Manquant la cible plus d’une fois certes, mais malin comme tout pour bloquer Robin Lopez et défendre solidement dans sa propre moitié de terrain. Trois actions sérieuses, un public qui pousse et paf, le barrage de Chicago qui explose : 29 à 16 dans le dernier quart. Pendant que le TD Garden exultait devant cette victoire, les Bulls eux retombaient dans leurs erreurs avec un Jimmy Butler trop discret, laissant Dwyane Wade faire le job avec Robin Lopez. Et avec ce nouveau succès dans la série, le changement de momentum basculait définitivement du côté de Boston, avant un match qui s’annoncera costaud ce vendredi. En effet, les Celtics iront au United Center pour tenter de boucler leur comeback, un qui leur donnerait énormément confiance avant une demi-finale des plus attendues.

Ce n’est pas à l’aide d’un seul homme mais plutôt de plusieurs petits soldats que les Celtics ont pu prendre l’avantage dans cette série. Lointaine semble l’époque où on parlait de Chicago en demi-finale : aujourd’hui Boston a l’épée dans sa main et le taureau est allongé au sol, rendez-vous demain soir pour une potentielle décapitation en place publique.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top