Blazers

Portland ne conservera pas Festus Ezeli : des genoux en mauvais état, ça nous rappelle quelqu’un…

Festus Ezeli, opération

Un petit tour et puis s’en va…

Source image : YouTube

Une année à l’infirmerie et puis bye-bye pour Festus Ezeli. C’est ce que viens d’annoncer le GM des Blazers, la franchise n’activera pas la seconde année optionnelle de son contrat de 15 millions de dollars, lui qui n’aura pas joué une seule seconde cette saison avec ses coéquipiers.

Ah notre bon Festus, après être arrivé de Golden State suite à une finale perdue et une belle faute sur une feinte de LeBron dans le Game 7, oui oui vous vous en rappelez, il avait pour objectif de devenir la tour de contrôle des Blazers (et dieu sait qu’ils en avaient besoin). Résultats des courses ? Un échec cuisant, à cause d’une vilaine blessure au genou qu’il a traîné toute l’année, lui qui s’était fait opéré en mars dernier grâce à un ligament obtenu par le don d’une personne décédé. De plus on se rappelle de l’épisode houleux avec C.J. McCollum quand Portland était dans l’urgence, raison de plus qui a peut-être conforté la décision. C’est pourquoi, lors du récent Media Day, le GM des Blazers a annoncé la nouvelle à ESPN.

“Nous ne le garderons pas. On reste en contact avec lui, en lui offrant tous nos services pour sa rééducation. Mais on ne peut pas à nouveau prendre le risque de lui garder une place dans l’effectif à un poste si important.”

Portland s’est montré comme une des pires défenses de la Ligue lors de la première partie de saison, et s’est vu dans l’obligation de récupérer un intérieur, en la personne de Jusuf Nurkić, qui leur a permis d’aller décrocher une huitième place in extremis en Playoffs avant de se faire manger 4-0 par les Warriors accessoirement. Ce move de Neil Olshey offrira aux Blazers une légère flexibilité financière cet été. Il ne faut pas oublier que la franchise a tout de même donné 70 millions à Evan Turner, oui, Evan Turner. Pour le Nigérian, qui est maintenant agent-libre, il peut signer dans n’importe quelle équipe. Rappelons qu’à Golden State en 2015-16, Festus proposait 7 points, 5,6 rebonds à 54% en 17 minutes. Son profil est intéressant pour une équipe qui a besoin de viande dans la raquette et qui est prête à tenter l’expérience. Néanmoins, à 27 ans sans rythme et avec des genoux en papier mâché, il va être compliqué pour ce grand gaillard de se refaire une place dans le circuit impitoyable qu’est la NBA.

Un année à l’infirmerie plutôt que d’être sur le terrain, voilà ce qui résume bien la saison de Festus Ezeli à Portland. Les Blazers vont s’offrir un peu d’espace dans leur marge salariale et on espère que Festus pourra rebondir dans une autre franchise. Sinon il reste toujours une place à Châteauroux, hein. 

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top