Lakers

Paul George veut bronzer : le natif de la Californie aux Lakers ?

Paul George

Bye bye, Indiana ?

Source image : Youtube

Tout juste sweepé des Playoffs par des Cavaliers de LeBron James en mission, voilà déjà que les rumeurs concernant Paul George et les Lakers resurgissent. Alors info ou intox ? Gardons ici à l’esprit que notre Paulo est originaire de la côte Ouest et qu’il sera agent libre sans restriction à l’été 2018.

Quelle fin de saison difficile pour notre ami d’Indianapolis. Arrivé en Playoffs sur le bout du fil, c’est contre la bande à LeBron que les Pacers se devaient de faire quelque chose. Une saison régulière en forme de montagnes russes, des rumeurs de transferts concernant PG autour du mois de février, cette série avait un aspect de consolidation ou de rupture dans les travées du BankersLife Fieldhouse. Malheureusement, la domination du King fût sans partage, pour changer. Et résultats des courses, un sweep bien exécuté dans les règles de l’art par les Cavaliers. Paulo n’a cependant pas grand chose à se reprocher sur la série à part peut-être son Game 4 plutôt moyen avec 15 points à 5/21 aux tirs et surtout une bonne brique pour égaliser à 105 partout. En effet, retrouvant son rythme en fin de saison et terminant la série à 28 points de moyenne, ce n’est pas comme si l’ailier avait joué avec un pied déjà dehors. Là ou ça devient malheureusement compliqué, c’est dans son attitude avec ses coéquipiers : on se souvient de son discours envers CJ Miles pour le dernier shoot ou encore de sa critique sur le self-control de Lance Stephenson. Pour certains, il n’aurait même jamais hésité à exprimer ses intentions concernant son futur du côté de Los Angeles, d’après Mike Lawrence de Sporting News.

Maintenant du côté des Lakers, on se doute que Magic, nouveau président de la franchise, fera tout pour faire venir PG13 dans son effectif. À la recherche de la nouvelle superstar de L.A, le Hall of Famer doit redorer l’image de sa franchise et Paul représente le profil idéal pour aller dans ce sens : à 26 ans et approchant de son prime, il apporte presque 24 points de moyenne accompagné de 6,6 rebonds et 3,3 assists en 36 minutes cette saison. Sauf que pour faire déménager PG13 au Staples Center, il faudra bien plus que de simples envies mutuelles en pleine sortie de Playoffs. Contractuellement parlant, pour commencer, c’est une potentielle dernière année de contrat que l’ailier jouera, avant de refuser sa player option de près de 20 millions de dollars. De quoi tester le marché des agents libres ? Oui, probablement. Mais de quoi alerter un Larry Bird loin d’être stupide ? Oui, également. Le boss des Pacers sent qu’il peut perdre une pépite d’ici un an et demi, il faudra donc tenter de le transférer afin d’obtenir des contreparties. Sauf qu’en étant assez clair sur ses intentions futures, George fait aussi peur à un paquet de franchises qui ont peur de l’obtenir l’espace de 6 mois, avant de le voir définitivement partir pour Los Angeles. Un vrai bordel qu’Indiana va devoir gérer dans le futur proche, sous peine de se retrouver à poil dans un an.  

C’est tout un dilemme qui se présente pour Larry Bird : faut-il tenter de prolonger PG qui s’est imposé comme un franchise player depuis quelques années à Indiana (mais qui échoue constamment contre LeBron) ou partir sur une grande reconstruction en comprenant ses envies de déménagement ? Réponse l’année prochaine, ou même bien avant. 

Source : Sportingnews


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top