Pacers

Pour Paul George, Lance Stephenson “doit se canaliser” : autant demander une bague

Lance Stephenson

Canaliquoi ?

Source image : YouTube

Paul George et ses troupes rentrent à Indianapolis avec deux défaites dans les valises après être passés pas loin d’arracher le Game 1 à la Q Arena. Le leader des Pacers sait que son équipe devra compter sur un grand Lance Stephenson pour réaliser un exploit que peu d’observateurs pensent possible. 

Revenu à Indiana après avoir beaucoup voyagé, Lance Stephenson est chez lui en compagnie des Pacers. L’homme qui murmure souffle à l’oreille de LeBron est un véritable pétard ambulant, capable d’électriser une rencontre en quelques actions dont lui seul a le secret. Un facteur X dont ont besoin ses coéquipiers pour se prendre à rêver de renverser les Cavaliers, encore prenables. Mais Lance Stephenson est également capable de péter un plomb sur le terrain et de foutre ses coéquipiers dans la mouise, comme ce fut le cas lors du deuxième match. En défense sur Kevin Love, il a pris le bouillon face à l’ailier fort en concédant notamment trop de fautes en peu de minutes, faisant montre de son agacement sur le terrain. C’est le genre de réaction qu’il se doit effacer pour avancer et, surtout, faire avancer les siens, comme l’a rappelé Paul George en conférence post-game. Le message est lancé, Stephenson.

“Lance est comme un leader dans notre vestiaire, l’un de nos leaders. Il doit améliorer son langage corporel, juste pour l’équipe. On sait tous que Lance est un mec très émotif. Il joue avec son coeur et un immense esprit de compétition. C’est beaucoup d’émotions mais il faut qu’il s’en serve en se canalisant pour réaliser des actions positives sur le terrain et faire tout ce qu’il peut pour qu’on gagne.”

En parfait patron des Pacers, PG13 sait mieux que quiconque qu’il ne pourra pas gagner contre Cleveland tout seul, surtout pas avec l’armada qui se présente en face. Voilà pourquoi il tient ce genre de propos et il espère qu’ils ne tomberont pas dans l’oreille d’un sourd (encore une histoire d’oreilles tiens…). S’il parvient à se concentrer ne serait-ce qu’un quart temps, Lance Stephenson pourra faire douter des champions en titre loin d’être maîtres de leur sujet, sachant que ces derniers risquent de monter en puissance au fil des matches. L’arrière doit donc s’y mettre maintenant avant qu’il ne soit trop tard. D’une manière plus générale, Paul George appelle à la mobilisation de sa bande et, en toute transparence, dévoile clairement le plan pour battre Cleveland : laisser LeBron James et Kyrie Irving faire mumuse mais être agressif avec les autres. On lui rappellera simplement que mettre Stephenson sur le dos de Kéké Love n’a pas marché…

“On sait ô combien LeBron peut être fort. On sait aussi ô combien Kyrie peut l’être. Mais concernant les autres, on doit être capables de limiter les catch and shoot, surtout quand ils ne font que remonter la balle. C’est un manque d’effort de notre part.”

Après un bon Game 1, Lance Stephenson est retombé dans ses travers. Mais il faut le prendre comme ça le Lance : quand les tours montent un peu trop, ça peut vite partir en cacahuète. C’est un peu comme lancer une pièce, parfois c’est pile, parfois c’est face, en gardant une chose à l’esprit. Sans un bon Stephenson, Indiana n’arrivera à rien. Et ça, Paul George l’a bien compris.

Source : NBA.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top