Warriors

Preview Game 2 Warriors – Blazers : sans Nurkic côté Portland, sans KD côté Golden State ?

kevin durant - warriors

La grande question de ce Game 2 : KD sera-t-il en tenue ?

Source image : NBA League Pass

Malgré un backcourt au top niveau, les Blazers ont subi la loi des Warriors lors du Game 1. Ont-ils vraiment les moyens de renverser la hiérarchie cette nuit, à partir de 4h30 à l’Oracle Arena d’Oakland ?

Malgré la défaite lors du Game 1, les Blazers ont montré de belles choses. Ils ont tenu les Warriors jusqu’au quatrième quart-temps, qu’ils ont perdu 33-21 pour finalement s’incliner 121-109. Le backcourt de Portland a été impressionnant. C.J. McCollum, injouable, a inscrit 41 points (à 16/28 au tir dont 4/6 à 3-points) et Damian Lillard a ajouté 34 points à 12/26. Avec 75 points à eux deux, ils ont remporté leur face-à-face avec Stephen Curry (plutôt bon au demeurant, avec 29 points à 9/19 au tir) et surtout Klay Thompson, qui a fini la rencontre avec seulement 15 points à 6/16 au tir. Le souci, c’est que ceux qui les entourent sont assez catastrophiques. Terrible constat, le reste de l’équipe de Portland a inscrit seulement 34 points à 12/39 au tir… et le banc n’a inscrit que 9 petits points. C’est largement insuffisant pour espérer quoique ce soit face aux Warriors. Sans Jusuf Nurkic, les options sont beaucoup trop réduites pour les Blazers. Il est impossible de battre les Warriors avec uniquement deux armes offensives, a fortiori s’il s’agit de deux joueurs extérieurs. Comme prévu, l’absence du Bosnien est extrêmement préjudiciable. Avec lui, Portland a une véritable alternance dans le jeu offensif, possède un vrai pivot rebondeur et quelqu’un capable de peser dans la raquette. Il peut transformer un match relativement serré, comme le Game 1, en un match gagnable. Malheureusement pour les Blazers, il sera de nouveau en costard pour ce Game 2.

“Je ne suis pas à 100%. Je ne suis pas loin, mais je ne vais pas jouer le deuxième match.”

Sans Nurkic, ce sera très difficile de lutter pour Portland car, en face, les Splash Brothers sont loin d’être seuls. Draymond Green a régné en maitre dans la raquette. Celui qui est bien parti pour être élu meilleur défenseur de l’année a noirci la feuille de stats en compilant 19 points (à 6/10 au tir dont 3/4 du parking), 12 rebonds, 9 assists, 3 interceptions et 5 contres. Monumental. L’apport de JaVale McGee en sortie de banc est très largement sous-estimé. Sa taille, sa présence et sa dissuasion sont précieuses par séquences pour des Warriors qui en manquent cruellement. Sa productivité statistique est plus que correcte avec 6 points, 5 rebonds (dont 3 offensifs), 1 passe décisive et 2 contres en 10 petites minutes. Ian Clark est quant à lui une vraie gâchette (12 points à 4/5 dont 2/2 à 3 points) qui risque de prendre un gros chèque ailleurs cet été. André Iguodala réussit l’exploit d’être bon en finissant à 0/1 au tir en 33 minutes. Un défenseur hors pair, un coéquipier modèle, un QI basket élevé, un joueur magnifique. Et puis, bien sûr, il y a la dernière pièce du puzzle, et non des moindres : Kevin Durant. Facile, il a envoyé ses 32 points (à 12/20 au tir) et 10 rebonds. Cette équipe exceptionnelle, il semble la rendre intouchable. Mais ce soir, il n’est pas sûr de jouer.

La clef du match : Kevin Durant

Revenu juste avant la fin de la saison régulière après avoir manqué 19 matchs suite à une blessure au genou, KD est cette fois-ci touché au mollet. Rien de grave, mais Durant ne s’est pas entrainé hier et les Warriors ne prendront aucun risque. Il est toujours “questionable” pour ce soir et aucune décision n’a encore été prise. Mais son absence pourrait arranger les affaires des Blazers, et équilibrer la balance avec celle de Nurkic. En tout cas, en sa présence, on voit mal les Warriors s’incliner, tant leurs armes sont nombreuses. Mais comme le dit Stephen Curry, Golden State s’en est très bien tiré sans KD cette saison :

“On a déjà été dans ce genre de situations, on sait comment on doit jouer quand certains gars sont out.”

Et on ne peut que lui donner raison ! Après quelques difficultés en l’absence de KD avec 5 défaites en 7 matchs, les Warriors ont enchainé 12 victoires. Mais bon, dans l’Oregon, on se rassure comme on peut. C’est déjà assez dur comme ça…

Si la première opposition a été magnifique, C.J. McCollum et Damian Lillard ne pourront pas jouer les super-héros à chaque match. Leurs coéquipiers devront élever leur niveau de jeu sous peine de se prendre un coup de balai.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top