Cavaliers

Les Cavs enchaînent à la maison : 117 à 111, on passe à 2-0 pour Cleveland !

Cleveland Cavaliers

C’est où, Indianapolis ?

Source image : Youtube - TNT

Pour ce Game 2 joué dans la Quicken Loans Arena de Cleveland, les Cavs ont assuré le principal en s’imposant face aux Pacers. Une victoire qui permet au champion en titre de se rendre dans l’Indiana assez sereinement.

Et de deux, c’est fait. Deux victoires en deux matchs pour LeBron et ses potes, eux qui n’ont pas eu à transpirer jusqu’à la dernière seconde cette fois-ci. Certes, les hommes de Tyronn Lue reproduisaient leurs erreurs du Game 1 en laissant Indiana traîner dans la rencontre, au point de revenir à cinq petites unités en toute fin de match, mais pas de quoi flipper sur un dernier tir de CJ Miles. Non, ce lundi les Cavs ont assuré leur partition grâce à un Big Three d’exception, et des petits ajustements assez agréables à regarder. C’était, notamment, l’occasion de voir Iman Shumpert retourner sur le terrain, pour prendre la place d’un J.R. Smith touché à la jambe. Agressif et toujours aussi défensif, le pitbull permettait aux siens de créer une énergie folle dans le troisième quart (33-20), une qui permettait à Kevin Love de réaliser un chantier et Kyrie Irving d’y ajouter sa touche personnelle pour creuser l’écart. L’addition d’Iman était intéressante à regarder et devra être surveillée pour les matchs suivants, tout comme l’adresse de Cleveland qui était plus ou moins insolente en première comme en deuxième mi-temps : 55% au tir et 52% à distance, plutôt pratique pour remporter un match de basket. Il faut dire que les Pacers tendaient la joue en défense, une attitude qui paye cash quand on se rend chez des Cavs en mission.

C’est surtout le Big Three qui a été impressionnant, finalement, en pourrissant Indiana dans sa propre moitié de terrain. Irving avait beau se faire provoquer par un Jeff Teague plus investi, le meneur sanctionnait à distance comme mi-distance pour 37 points à 14/24 au tir. Love n’avait peut-être pris que 7 tirs, mais sa performance était remarquable en terminant à 27 points et 11 rebonds dont certains cruciaux pour soûler les Pacers. Enfin, que dire de LeBron ? Avec un quasi five by five (25 points, 10 rebonds, 7 passes, 4 interceptions et 4 contres), le cyborg était partout. Maladroit en début de rencontre, avec notamment 6 balles perdues en première période, James laissait ses coéquipiers prendre le relais du scoring et contribuait dans les petits détails nécessaires à la victoire. Une bonne passe pour un copain, un gros contre sur Myles Turner, bref du LeBron dans le texte pour valider un 19ème succès de suite au premier tour des Playoffs… sympa le dictateur. Dans le camp d’en face ? Hormis Paul George et Jeff Teague, pas assez de contribution des autres cadres, et une défense surtout à la ramasse face à des joueurs en confiance justement. Mauvais délire.

Indianapolis sera le lieu où vivre les deux prochaines rencontres, deux que les Cavs tenteront d’aller chercher pour un sweep retentissant. Possible ? Oui. Mais réaliste ? Pas tellement. Cleveland doit jouer 48 minutes sérieusement, avec un effort permanent en défense, et là on pourra commencer à sortir les balais. C’est d’abord à PG13 et ses potes de répondre, à domicile ce jeudi.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top