Warriors

Andre Iguodala prolongé cet été chez les Warriors : c’est le plan, maintenant faut le suivre

Warriors

Tu peux faire la teuf, tu peux.

Source image : @KNBR

Si on parle souvent de Curry ou de Durant pour les négociations de cet été, un autre client à surveiller est Andre Iguodala : le couteau suisse des Warriors sera agent-libre.

Ce n’est pas qu’on commence à transpirer du côté d’Oakland, très loin de là même. Car sur ces Playoffs qui devraient être fabuleux à vivre dans l’Oracle Arena tout comme les perspectives futures, être un fan de la franchise californienne n’a jamais été aussi agréable. Cependant, un des petits moments stressants à venir ne concerne pas que les Finales NBA ou un avantage de 3-1 dans n’importe quelle série. Non, ce qui rend un poil anxieux la fanbase de Golden State, c’est l’ensemble des négociations de cet été, qui concerne un paquet de joueurs fondamentaux dans la réussite des Dubs. Kevin Durant, Stephen Curry, Shaun Livingston et Andre Iguodala, quatre athlètes dont Steve Kerr a absolument besoin et qui auront eux aussi besoin d’être respectés dans leur business en recevant un bon petit pactole. Sauf que la NBA n’est pas un moulin dans lequel on rentre et on peut distribuer des billets à qui veut, il y a des règles à respecter et les Warriors en sont bien conscients. Une gymnastique contractuelle qui devrait bien se passer, mais à tout de même bien aborder.

Car dans le cas d’Iguodala, plusieurs sources confirment la même chose : Iggy ne devrait pas bouger, la seule interrogation concerne le nombre d’années sur sa prolongation à Golden State. Parfaitement à l’aise dans son équipe, vital pour les siens et capable de s’adapter à toutes les circonstances, le MVP des Finales 2015 est définitivement posé en Californie et il ne souhaite pas déménager. Maintenant, plusieurs mécanismes devront être activés pour que tout le monde soit content. Stephen Curry, contrat max non-négociable, duh. Kevin Durant ? S’il demande le max de chez max (36 millions par an), les Warriors transpireront car ils devront taper dans leur réserve, sans avoir ses Bird Rights. Maintenant, si KD accepte 32 millions par an “seulement”, là on pourra commencer à respirer dans Oakland. Car à ce moment-là, le management pourra prolonger Iguodala et Livingston en tapant dans les Bird Rights, ce qui permettra à tout le monde de rester dans le même bateau sans avoir à compter chaque centime. Tout dépend de Durant, finalement, mais les esprits sont assez optimistes dans la région car le bonhomme n’est pas venu jusqu’ici pour commencer à faire son crevard. Des sacrifices, chaque joueur de Golden State en a fait, ce sera son tour dans quelques mois.

Et comble du luxe pour les Warriors ? Des mecs comme Iguodala et Livingston ne demanderont pas de fortunes à leur âge : rester sur place, remporter des matchs et s’éclater entre potes, c’est ce qu’ils souhaitent par-dessus tout.

Source : Mercury News


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top