Warriors

Les Warriors assurent le Game 1 à la maison : 121-109, les stars ont répondu présent !

Pour ce premier duel opposant les Warriors aux Blazers, nos deux franchises ont offert un show merveilleux à l’Oracle Arena, mais au final la logique fût respectée : victoire des Dubs, 121 à 109.

Afin d’obtenir un match intense et plaisant, il faut deux équipes au taquet, avec des stars qui se donnent, des soldats qui suivent et un score serré. Chance pour nous, c’est ce qui nous était proposé ce dimanche du côté d’Oakland, alors que c’était loin d’être gagné. En effet, au-delà des pronostics d’avant-série qui donnaient une immense majorité de victoires voire de sweep en faveur des Warriors, c’est surtout l’écart de niveau entre Portland et Golden State qui nous inquiétait un poil. Une branlée, d’entrée ? Peut-être pas, mais une démo de GS, oui. Sauf que face à ces perspectives, Damian Lillard et CJ McCollum ont joué le rôle des fouteurs de merde, la paire de snipers prenant littéralement feu en déplacement. Tirs à distance, lancers provoqués, bombes de loin et distribution sereine, le duo tenait l’équipe dans le match et nous permettait du coup d’obtenir un véritable show offensif de qualité. Mi-temps, égalité. Fin du troisième quart-temps, égalité. Quel que soit le run envoyé par Golden State, notamment un mené par JaVale McGee et ses bras interminables, Portland répondait sans trembler du poignet. Un bel effort de groupe, mais qui ne pouvait durer 48 minutes.

Non, malheureusement pour Terry Stotts et sa valeureuse équipe, la réalité ne pouvait que frapper au pire moment, c’est-à-dire le money-time. Discret en début de rencontre, Draymond Green refusait tout simplement qu’un panier rentre dans sa raquette, l’aboyeur de GS offrant une performance exceptionnelle en défense. Possédé dans ce registre, le numéro 23 permettait aux siens de creuser un mini-écart, en gavant Kevin Durant de ballons sur la fin de match. Iso par-ci, iso par-là, KD était comme un poisson dans l’eau pour son tout premier match de Playoffs sous le maillot des Warriors, et la fin de rencontre se transformait en petite mixtape personnelle. La fatigue, elle, abattait les Blazers comme attendu, mais pas avant d’avoir tout donné dans la bataille. Effort exemplaire de la part des jeunes de Portland, qui ne suggère peut-être pas de série serrée mais au moins un bel opus pour démarrer les Playoffs. Et rien que pour ça, on peut les remercier.

Score final, 121 à 109 pour Golden State, avec un cinq majeur de rêve, un duo Clark-McGee au top et dans une ambiance fabuleuse. C’est osé, mais on va demander plus de quatre matchs sur cette série. Tout simplement car le kiff de ce Game 1 doit être vécu une nouvelle fois.

Capture d’écran 2017-04-17 à 00.10.13 Capture d’écran 2017-04-17 à 00.10.24


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top