Warriors

Preview Game 1 Warriors – Blazers : simple formalité pour l’armada de Golden State ?

Warriors, quatuor magique

Sans déconner, qui peut les arrêter ?

Source : twitter / @26keiz

Les Warriors reçoivent les Blazers à partir de 21h30 à l’Oracle Arena d’Oakland. Une opposition à la fois déséquilibrée et intéressante à suivre.

Les Warriors sont les favoris ultimes pour le titre NBA. Avec le renfort de Kevin Durant, signé cet été pour former une super team en Californie, ils ont fini la saison avec le meilleur bilan de la Ligue pour la troisième année consécutive. Alors que l’absence de KD sur blessure avait laissé poindre quelques faiblesses dans un premier temps, avec cinq revers en sept matchs, les Warriors ont calmé tout le monde en enchainant treize succès de rang. Depuis, KD est revenu, et tout le monde est en parfaite santé grâce à une bonne gestion de l’effectif, qui n’a pas couru après les records comme l’an passé. Non, cette saison, les Warriors sont juste en mission : mission NBA Championship. Avec le meilleur effectif de NBA, le meilleur bilan de NBA, le meilleur offensive rating de NBA et le deuxième defensive rating, rien ni personne ne semble pouvoir arrêter les Warriors dans leur quête de titre.

En face, si les Blazers ont du talent, celui-ci se concentre essentiellement sur les extérieurs, en particulier sur le backcourt, composé des deux stars : CJ McCollum et surtout Damian Lillard. Dame réalise la meilleure saison de sa carrière au scoring (27 points par match) et au niveau de l’adresse (44,4% au tir dont 37% à 3-points). Pourtant, son équipe a galéré et n’a pu accroché les Playoffs qu’à la faveur d’un gros finish, au nez et à la barbe des Nuggets, plus réguliers sur la saison. Avec un bilan pile poil équilibré (41-41), les Blazers ont régressé collectivement par rapport à la saison dernière, lorsqu’ils avaient décroché une magnifique cinquième place, avec 44 victoires pour 38 défaites. Une saison en dents de scie, donc, la faute à une défense perméable. Si les Blazers sont dans le top 10 des meilleures attaques de NBA, ils font partie des cinq moins bonnes défenses… Pire,  les Blazers ont une belle adresse longue distance (37,5%) mais défendent très mal cette ligne à 3-points. Golden State est l’équipe qui limite le mieux l’adresse extérieure de ses adversaires (32,4%) tandis que les Blazers se classent 27ème, laissant shooter les leur à 37%. Du talent à l’extérieur, du rythme en attaque et peu de points apportés par les joueurs intérieurs… Déjà que les Warriors sont durs à battre, on peut difficilement imaginer que Portland prenne Golden State à son propre jeu. Surtout, que les Warriors savent défendre, eux. Mais comme le dit Damian Lillard, la postseason n’est que du bonus :

“Cela va être une série excitante. On a l’opportunité d’affronter la meilleure équipe. Pourquoi ne pas jouer à fond et choquer le monde ?” Damian Lillard

Positif, le meneur All-Star a bien raison : Portland n’a rien à perdre, juste à savourer la qualif et tout donner en cette postseason. Mais jouer à fond ne suffira certainement pas…

La clef du match : Jusuf Nurkic

Pour espérer embêter les Warriors, Portland doit pouvoir compter sur Jusuf Nurkic. Arrivé en provenance de Denver mi-février, le pivot bosnien a transformé les Blazers, en apportant une vraie fixation intérieure, du scoring (15,2 points par match), du rebond (10,4 prises en moyenne) et même de la dissuasion défensive (1,9 blocks). Draymond Green, qui pourrait avoir affaire à lui, ne s’y trompe pas :

“Evidemment, on ne sait pas si Nurkic jouera, mais ils sont une équipe différente avec ou sans lui” Draymond Green.

Green, en lutte avec Rudy Gobert pour le titre de meilleur défenseur de l’année, se prépare à l’éventualité de devoir aller au mastique face à Jusuf Nurkic, qui est l’un des grands artisans de la qualification des siens en Playoffs. Et sur cette match up face aux Warriors, il est d’autant plus important que le secteur intérieur est la seule petite faiblesse de Golden State. Avec son talent et son physique, Jusuf Nurkic pourrait gêner considérablement les Warriors. Le hic, c’est qu’on ne sait pas s’il va jouer ce soir. S’étant fracturé le péroné début avril, The Bosnian Beast n’a pas participé à la fin de la saison régulière. On espérait alors un retour juste pour le début des Playoffs, mais la franchise garde toujours le secret sur son état de santé. Pour les Blazers et l’intérêt de la série, on serre les fesses, on croise les doigts et les orteils pour le voir en tenue dès ce soir !

Source citations : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top