Rockets

James Harden un peu ronchon : “Je pensais que les victoires étaient ce qu’il y a de plus important”

James Harden Rockets

Ne pas péter un câble, ne pas péter un câble,…

Source image : YouTube

En sortie de victoire hier soir à Sacramento, avec un triple-double en bonus, James Harden a lâche une petite pépite qui résonnera certainement sur la planète orange dans les prochaines heures : attention, ça pique.

Il faut voir notamment la vidéo de son interview, et son contenu en intégralité, pour comprendre qu’il n’y avait pas d’animosité dans ces propos tenus par le All-Star des Rockets. Interrogé une 125,973ème fois cette saison sur la course au titre de MVP, Harden essayait de rester aussi calme, poli et correct que ces derniers mois de compétition. Cependant, la question posée par un journaliste local était un peu… vicieuse. Est-ce qu’on oublie un peu trop le bilan des équipes dans cette course ? Compliqué pour James de ne pas hésiter en répondant, surtout qu’il restait particulièrement calme. Le gaucher s’avançait donc pour donner son avis en toute honnêteté, sans oublier d’applaudir Westbrook pour son incroyable accomplissement du dimanche soir. Des félicitations, il affirmait qu’il allait en donner une fois posé dans le bus de l’équipe, à son buddy et ancien meneur à OKC. Mais ce n’était pas avant de répondre à cette fameuse question.

Je pense que c’est la chose la plus importante (le bilan collectif). Je pensais que les victoires étaient au coeur de cette course, point. Je ne veux pas rentrer en détail dans tout ça, mais je pensais que les victoires étaient ce qu’il y a de plus important. Si vous mettez votre équipe dans une position où elle peut se battre pour l’objectif ultime, c’est ce qu’il y a de plus important.”

Des propos qui ont été malheureusement repris et bombardés sans explication du contexte sur la sphère orange, Harden passant du coup un peu pour… un hater. Alors qu’en voulant être honnête et en rappelant son admiration pour le taf de Westbrook cette saison, le numéro 13 voulait probablement répondre à la question, d’où le point. Quoi qu’il en soit, on peut toujours répondre au franchise player des Rockets sur cette décla toute fraîche. En effet, le MVP reste très souvent donné au joueur le plus impactant d’une équipe se situant sur le podium de sa conférence… mais difficile d’utiliser “très souvent” dans une saison où un joueur tourne en triple-double de moyenne, bat Oscar Robertson et surtout fait en sorte que le Thunder ne soit pas à la ramasse. Avec 46 victoires, Westbrook n’en a “que” 8 de moins qu’Harden et ses Rockets, ce qui crée cette grimace chez les votants. Envie de respecter le modèle habituel qui récompense le meilleur joueur de l’équipe la plus performante, ou bien changer pour une fois quand on voit l’impensable se produire ? Chacun son camp, mais une chose est sûre : c’est bien Houston qui aura l’avantage du terrain en jouant… OKC au premier tour des Playoffs.

Peut-être que la meilleure des réponses devrait être donnée sur le terrain ? Ne pas se préoccuper du vote et écarter le Thunder en Playoffs, voilà qui donnerait un peu plus la parole à Harden. Mais jusque là, il faudra faire avec l’histoire, celle qu’écrit Russell en ce moment.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top