Lakers

Lonzo Ball préfère jouer aux Lakers qu’être numéro 1 de Draft : stop à la guerre avec Fultz

Lonzo Ball

Lonzo Ball n’a aucune envie de quitter son cocon californien.

Source image : YouTube

Interrogé par ESPN, Lonzo Ball a annoncé que sa priorité était de jouer aux Lakers, plutôt que d’être choisi en numéro 1 lors de la Draft 2017. C’est Markelle Fultz qui va être content.

Alors que Markelle Fultz et Lonzo Ball n’ont pas encore mis un pied en NBA, ils sont déjà destinés à devenir rivaux durant leur carrière dans la Grande Ligue. D’ores et déjà annoncés comme les deux premiers picks de la prochaine Draft, la propagande des deux camps faisait rage pour convaincre les franchises. Confirmant les propos de son père LaVar, Lonzo Ball avait déclaré se sentir meilleur que Fultz. Récemment, Markelle Fultz a assuré n’avoir aucun doute sur le fait d’être choisi en premier lors de la Draft du 22 juin prochain. On attendait de pied ferme la réaction de Lonzo Ball, qui promettait d’être croustillante. Et la réponse apportée par l’intéressé est pour le moins… surprenante ! Interrogé par ESPN sur sa préférence entre être numéro 1 de la Draft et jouer pour les Lakers, Lonzo, loin de faire monter la polémique avec Markelle Fultz, a déclaré :

“Je préférerais jouer pour les Lakers [plutôt que d’être numéro 1 de la Draft].”

Cette déclaration montre une fois de plus que Lonzo n’a pas le boulard disproportionné de son père, LaVar. Il reste un garçon qui a la tête sur les épaules. Et lorsqu’on lui demande pourquoi il ferait ce choix, Lonzo explique que ce serait le choix de sa famille, qui est originaire de Californie, ce qui le pousse à vouloir jouer pour cette franchise mythique. En effet, Lonzo Ball a vécu toute sa vie en Californie, il a absolument toutes ses attaches là-bas. Né à Anaheim, à quelques kilomètres au sud-est de Los Angeles, il a rejoint le lycée de Chino Hills, dans lequel jouent actuellement ses deux petits frères, LiAngelo et LaMelo. Lors de sa dernière année au lycée, Lonzo est d’ailleurs élu joueur de l’année, mène son équipe au titre de l’Etat et finit la saison invaincu. En 2016, il rejoint les Bruins de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), avec lesquels il est éliminé au Sweet 16 de la March Madness par Kentucky. Bref, Lonzo a tout connu à L.A. C’est tout naturel de le voir faire le choix du coeur. Et sportivement, cela pourrait aussi être une superbe opportunité. Contrairement à Boston où la banquette lui serait promise en début de saison, il rejoindrait une franchise en reconstruction où personne ne donne pleinement satisfaction sur les postes 1 et 2 et aurait ainsi l’assurance d’avoir énormément de temps de jeu. Qui plus est, il n’est pas exclu que Lonzo Ball soit comblé, et se retrouve choisi en numéro 1 par les Lakers. Pour rappel, avec le troisième pire bilan de la Ligue, les Lakers ont actuellement 15,6% de chance d’avoir le premier choix de Draft. En tout état de cause, avec Lonzo Ball, Brandon Ingram, Julius Randle et Ivica Zubac (voire D’Angelo Russell s’il y a de la place pour deux), le roster des Lakers pourrait commencer à s’appuyer sur une base de jeunes très talentueux.

La déclaration du fils Ball démontre tout le bien qu’on peut penser du garçon, malgré tout le mal qu’on peut penser du père. Et, entre les Lakers et Lonzo Ball, le mariage serait idoine. Reste à savoir si le hasard de la Lottery rendra leur union possible.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top