Jazz

Rudy Gobert s’est occupé des Blazers : 20 points, 11 rebonds et 3 contres à 100% au tir, peinard !

Duel de division, duel entre équipes du Top 8, duel que Rudy Gobert aime prendre personnellement. Bien accompagné par un Gordon Hayward des plus efficaces, le douanier du Jazz a refusé les Blazers dans l’entrée de sa raquette, en menant les siens vers une belle victoire à domicile (106-87).

Portland était peut-être en back-to-back, mais Portland avait besoin de ce match. Car après avoir chié dans la colle la veille à Minnesota, Damian Lillard et ses potes devaient maintenir la distance avec des Nuggets toujours aussi pressants dans leur rétroviseur. Et manque de chance pour le sniper de l’Oregon, Denver s’imposait en Louisiane, ce qui forçait Dame à devoir sortir le gros matos. Encore plus gros manque de chance ? Utah venait de perdre ce dimanche à San Antonio, ce qui avait particulièrement chauffé Quin Snyder et ses hommes. Là aussi il fallait garder la distance, avec des Clippers qui ont leurs yeux rivés sur cette belle quatrième place à l’Ouest. La question était donc défensive, installer un rideau infernal sur les Blazers, afin que le back court ne prenne pas feu et que les points faibles des visiteurs soient bombardés toute la soirée. Agressif d’entrée, le Jazz créait un mini-écart que C.J McCollum tentait de réduire à lui seul, mais le reste du groupe ne le suivait pas dans sa réussite. Mouvement de balle stoppé, pénétrations rejetées, ce genre de torture que les fans de Salt Lake City adorent, avec un bourreau de luxe au premier rang.

Oui, Rudy Gobert s’est fait plaisir hier soir. Comme de nombreux soirs d’ailleurs, ces derniers temps. Vous vous souvenez de l’époque encore récente, durant laquelle on faisait la teuf lorsque le pivot claquait un double-double ? Pour vous donner une idée de la régularité offensive de Gobzilla, le garçon a manqué la dizaine de points qu’à 6 reprises en 43 matchs depuis le début d’année 2017. Bonjour le monstre ! Et sur la pauvre raquette de Portland qui devait envoyer Meyers Leonard et Noah Vonleh en sacrifice suite à la blessure de Jusuf Nurkic, le grand Rudy s’offrait une balade de santé devant des milliers de personnes. Déjà lourd en première mi-temps, le Frenchie ponctuait son boulot dans le troisième quart et participait à peine au money-time vue l’avance créée par les siens. Il aurait pu gonfler nettement plus sa ligne, mais pas besoin. Le plus important ? La victoire, et cette capacité habituelle à terroriser les scoreurs adverses, le pauvre Lillard se demandant encore où est passé son lay-up main gauche. Avec 20 points, 11 rebonds, 3 passes et 3 contres à 6/6 au tir (8/10 aux lancers ainsi que 0 balles perdues), Gobert a été proprissime. Une production désormais attendue par ses coéquipiers, eux qui espèrent pouvoir maintenir la distance avec les Clippers au classement : s’ils suivent Rudy, tout ira dans leur sens.

Un peu de repos ? Un peu de repos avant de jouer Karl-Anthony Towns ce vendredi, puis retrouver les Blazers dans le dernier virage de la régulière : Utah finira avec les Warriors et les Spurs, ce genre de client contre qui Gobert voudra certainement offrir deux nouvelles grosses partitions du même genre.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top