Bucks

Les Bucks font chuter les Celtics à Boston : Giannis pour le start, Brogdon au finish !

C’était un des gros matchs annoncés cette semaine, et les Bucks l’ont géré sans trembler. Un back-to-back à Boston avec une fin de match irrespirable : les jeunes de Milwaukee ont fait le job.

Ils la veulent vraiment, cette cinquième place de la Conférence Est. Alors qu’on pensait voir Giannis et ses potes clairement chuter après la blessure déprimante de Jabari Parker, c’est un effort de groupe mené par Jason Kidd qui a propulsé les Bucks dans les équipes les plus relou de ce dernier mois de compétition, et certainement une des plus relou à jouer au futur premier tour des Playoffs. Les Celtics de Brad Stevens pourront vous le confirmer aujourd’hui, il y a quelque chose d’à la fois jeune, insouciant, expérimenté et fatigant avec cette équipe de Milwaukee, elle qui a réussi à s’imposer au finish dans un TD Garden assez bouillant. Pour ce qui est de l’armée verte et blanche, ce n’était clairement pas un match référence dans le sens où les Celtics traînaient au score tout au long de la soirée. Manque d’efficacité, manque d’envie aussi un peu, les potes d’Isaiah Thomas tentaient un comeback en toute fin de rencontre mais le mal avait déjà été fait et il fallait bien que le karma punisse Boston pour son manque de discipline durant la majeure partie de la rencontre.

Et quand on parle de karma, comment ne pas souligner ce tir venu d’ailleurs signé Malcolm Brogdon ? Toujours aussi serein et confiant, le rookie se tapait Avery Bradley sur la dernière possession du match, ce qui n’est pas la plus chouette des missions dans le NBA actuelle. Un point d’avance pour les Bucks, Greg Monroe qui bafouille et rend le cuir à son arrière, démerde yourself. Avec une horloge qui presse et AB sur le dos, il fallait que Brogdon se débrouille pour créer un miracle au buzzer… et c’est ce qui se produisait devant le banc des Celtics. Une prière envoyée au dernier moment, qui caresse la ficelle du TD Garden pendant que les fans se prennent la tête à deux mains, bingo. Et derrière, Boston ne parviendra pas à égaliser au score, laissant les visiteurs repartir du Massachusetts avec la gagne. Triste pour Jae Crowder et ses potes, eux qui voulaient profiter de leur nouvelle place en tête de la Conférence Est. Mais il faut dire qu’entre le boulot de Giannis et le self-control de Brogdon, il y avait de quoi justifier la défaite du soir. Et pour les Bucks, célébrer ce gros back-to-back, qui les rapproche clairement de leur 5ème place tant espérée.

Une équipe se tapera Milwaukee au premier tour des Playoffs, et ce sera un sacré bordel à devoir gérer sur plusieurs rencontres. De l’inexpérience certes, du boulot certes, mais un groupe serein et intéressant, qui peut réaliser ce type d’exploit à domicile comme en déplacement. Chapeau.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top