Blazers

Jusuf Nurkic a eu sa revanche face aux Nuggets : 33 points, 16 rebonds et du trashtalking XXL !

Dans ce choc de la Division Nord-Ouest, pour déterminer un peu plus l’identité du 8ème de la conférence, les Blazers ont géré leur rencontre et terminé le business comme des grands : McCollum au scoring et Jusuf Nurkic au trashtalking !

Il avait entouré la rencontre sur son agenda, ce qui était assez compréhensible. Car il y a un peu moins de deux mois, le géant était transféré par les Nuggets afin qu’il se rende dans l’Oregon, dans un divorce prévisible mais peu annoncé. Du coup, on s’attendait forcément à une grosse performance de la part de Jusuf. Non pas qu’il possède quelconque animosité envers Denver, mais il était question de fierté. Montrer que le management avait fait une potentielle erreur en le virant du Colorado, alors que sa paire avec Nikola Jokic aurait pu faire des ravages. Problème pour le pivot actuel des Nuggets, il s’est justement pris un Nurkic possédé ce mardi, ce qui convenait parfaitement aux fans rassemblés dans un Moda Center chaud bouillant. Lâchant des Ju-suf Nur-kic aux lancers pour ovationner leur intérieur, les habitants de Portland rendaient aussi hommage à une énorme performance venant de leur pivot. Il avait déjà montré tout son potentiel en quelques semaines de compétition, mais l’animal était déchaîné hier soir et c’est forcément Terry Stotts qui souriait. Car avec 33 points (record en carrière) à 12/15 au tir, en y ajoutant 16 rebonds et 3 contres, Jusuf ravissait son entraîneur.

Stotts avait un poil de pression sur cette rencontre, mine de rien. Bataille pour les Playoffs oblige, et intégration de son petit protégé oblige aussi. Mais le coach des Blazers savait qu’il pouvait également compter sur un gros C.J McCollum, la gâchette fine claquant 39 points sur les pauvres extérieurs de Denver. Un problème récurrent cette saison pour Mike Malone et son staff, eux qui ont pris des misères sur les lignes extérieures par tout ce qui se faisait de meilleur à l’arrière. Entre la production de Makoloume et le match infernal de Nurkic sous les arceaux comme sur pick and roll, il n’y avait pas grand chose à faire du côté de Denver. Certes, les Nuggets étaient encore dans le  match au finish, mais les trous étaient bien trop importants et visibles pour que les Blazers ne s’y enfoncent pas. Un moment de doute ? Une solution en attaque. Portland finissait le job avec assurance et donnait surtout à Jusuf la possibilité de ponctuer sa soirée avec une sortie magistrale. Interviewé par la téloche locale qui devait forcément lui demander ce qu’il pensait de sa performance ainsi que celle de son équipe, Nurkic sortait le lance-flammes avec le sourire.

Quand je suis venu ici (à Portland), j’ai dit que je voulais qu’on soit une équipe de Playoffs. Et maintenant nous le sommes, donc je souhaite à ces gars (Denver) un très bon été.

Claquer son record de points en carrière contre son ancienne équipe, verrouiller un peu plus sa place en Playoffs, prendre le micro et lâcher une telle punchline avant de prendre la douche : la soirée ultime pour Jusuf Nurkic…!


Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top