Rockets

Preview Rockets – Thunder : l’heure de la grande explication a sonné !

MVP Harden Westbrook

Tout le monde devant sa télé, son League Pass ou tout ce que vous voulez. Ce soir, à 21h30, il faudra être présent.

Source image : YouTube

C’est la bombe de la soirée : Houston Rockets – Oklahoma City Thunder. James Harden contre Russell Westbrook. A partir de 21h30 au Toyota Center, à ne manquer sous aucun prétexte.

Ce match n’est pas un match de saison régulière comme les autres, noyé au milieu des 82 que chaque équipe dispute en à peine six mois. Avant même d’être joué, il promet d’être un match à part. Alors que la bataille pour le titre de MVP fait rage, on va retrouver face à face, les deux favoris, les deux monstres : James Harden et Russell Westbrook. C’est leur dernière opposition cette saison. Et à une dizaine de matchs de la fin, ça ne fait plus guère de doute, le vainqueur se trouve entre ces deux énergumènes. Ce match pourrait décider certains votants hésitants, voire renverser la situation en cas d’ultra domination d’un homme. Quoiqu’il en soit, ça promet d’être dantesque. Et les deux joueurs ont des arguments à revendre. D’abord, James Harden, qui joue à la maison ce soir. Depuis l’arrivée de Mike D’Antoni à la tête des Rockets, le barbu s’est mué en meneur de jeu, et c’est une tuerie absolue. Avec 29,5 points, 11,3 assists et 8 rebonds de moyenne, James Harden est le leader de son équipe dans ces trois catégories statistiques. Il est d’ailleurs le meilleur passeur de la Ligue cette saison. Et il se montre également archi clutch, comme lundi face aux Nuggets. Bref, il est le patron des Rockets, une équipe qui réalise une saison exceptionnelle : rendez-vous compte, après une pâle huitième place l’an passé, les Rockets sont aujourd’hui troisièmes de la Conférence Ouest et seraient premiers devant les Cavaliers à l’Est. Cette affaire de MVP serait d’ores et déjà entendue s’il n’y avait pas une machine en face : Russell Westbrook. Le Marsupilami tourne en triple-double de moyenne ! 31,2 points, 10,5 rebonds, 10,4 assists par match agrémentés de 1,7 steals. Il devrait devenir le deuxième homme de l’histoire à réaliser cette prouesse après Oscar Robertson en 1961-62. Pour mémoire, Big O n’avait d’ailleurs pas reçu le trophée de MVP cette saison là, devancé par Bill Russell, lauréat, et Wilt Chamberlain. Mais Westbrook pourrait faire mieux que ça. Il pourrait battre le record de triple-doubles sur une saison détenu par Oscar Robertson, avec 41 TD au compteur. Le meneur d’OKC en a déjà réalisés 35. Il lui reste onze matchs à jouer. L’histoire est en devant lui. Il frapperait un grand coup en nous gratifiant d’un énorme TD ce soir, à l’occasion du duel tant attendu.

Mais attention, l’enjeu n’est pas purement individuel. Chacune des deux équipes a encore ses propres objectifs en cette fin saison. Tout d’abord, le Thunder, mène une lutte acharnée pour les spots 4 à 7 à l’Ouest. Actuellement sixième, OKC doit à tout prix éviter le retour de Memphis, qui n’est qu’à un match et demi derrière. En effet, cette septième place est absolument maudite puisqu’elle est synonyme d’affrontement avec les Spurs voire les Warriors dès le premier tour des Playoffs. Un cauchemar. Le Thunder veut donc préserver sa sixième place pour s’offrir un premier tour de Playoffs face à… Houston, tiens, tiens. Mais les hommes de Billy Donovan peuvent aussi regarder devant ! Il y a des places à grignoter. En effet, les partenaires de Russell Westbrook ont le même nombre de défaites que les Clippers, cinquièmes, et seulement une de plus que Utah. Sachant que le Jazz reste sur 4 revers en 5 rencontres et que les Angelinos piétinent, il y a de quoi nourrir de l’espoir ! Qui plus est, l’effectif est au grand complet ce soir pour tenter de battre des Rockets qui n’ont perdu que neuf fois à domicile. Houston, parlons-en ! Les Rockets sont assurés de finir troisième de la Conférence Ouest. Ils ont trop d’avance sur Utah, quatrième, et trop de retard sur San Antonio, deuxième, pour bouger. Mais ne leur demandez pas de finir en roue libre. Comme le rappelle l’ailier Trevor Ariza : “C’est bien. Mais notre saison n’est pas finie ! On ne va pas se mettre à ne plus célébrer nos victoires ou un truc du genre”. Toujours la rage de vaincre pour les Texans. Il faut dire qu’il y a un beau défi à relever : avec 50 wins pour 22 losses à dix matchs de la fin, les Rockets peuvent toujours viser le record de franchise datant de la saison 1993-94 lorsque Hakeem The Dream et consorts avaient remporté 58 victoires. Petite ombre au tableau, les Rockets seront privés de Ryan Anderson ce soir, l’ailier fort fuyant étant touché à la cheville droite. Mais en tout état de cause, le match du soir ne se résume pas à un duel entre deux prétendants au MVP, aussi forts et spectaculaires soient-ils. C’est également un duel entre deux équipes solides de la Conférence Ouest qui ont chacune leurs objectifs et qui entendent bien repartir avec la victoire ce soir. Et puis surtout, toute récompense individuelle passe par une grande saison collective. Un MVP doit faire gagner son équipe et la tirer vers le haut, comme le souligne Billy Donovan, le coach du Thunder : “Je suis certain que beaucoup de votants pour le titre de MVP vont énormément prendre en compte les performances collectives”. A ce petit jeu là, Harden a un avantage, mais OKC et ses Stache Brothers comptent bien finir fort la saison pour donner une petit coup de pouce à Westbrook…

Duel pour le titre de MVP, objectifs collectifs, potentielle opposition au premier tour des Playoffs, match à 21h30, le tout sur l’antenne nationale. Il faudrait vraiment être fou pour manquer cet immense choc !


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top