Suns

Les Suns ont aligné le plus jeune cinq majeur de l’histoire : 21 ans de moyenne, parfait pour la March Madness

Devin Booker

À 20 ans, Devin Booker fait presque figure de vétéran à Phoenix.

Source image : Instagram / Devin Booker

Cela fait longtemps que les Suns n’ont plus d’espoir de disputer les Playoffs cette saison. Du coup, Earl Watson fait tourner pour offrir du temps de jeu à ses jeunes joueurs. Au point de battre des records de jeunesse avec son cinq majeur.

Même si Eric Bledsoe, Brandon Knight et Chandler Parsons ont déjà terminé leur saison, il reste encore une dizaine de matchs au calendrier avant que tout le monde puisse prendre des vacances. Du coup, Phoenix n’essaye même plus de cacher son tanking, quitte à aligner une équipe de NCAA dès le début du match sur le parquet. En pleine période de March Madness, les téléspectateurs ne sont pas troublés quand ils zappent sur la NBA pour regarder un match des Suns. Lors du déplacement à Brooklyn ce jeudi soir, Earl Watson a tout simplement aligné le cinq majeur le plus jeune jamais enregistré dans l’histoire de la Grande Ligue. Tyler Ulis (21 ans), Devin Booker (20), Derrick Jones Jr. (20), Marquese Chriss (19) et Alex Len (23) : 21 ans et 14 jours de moyenne à eux cinq, un record. À titre de comparaison, c’est moins que les équipes universitaires de Kansas, Michigan ou Xavier qui se mettent sur la gueule en ce moment pour aller au Final Four qui se disputera cette année à… Phoenix. Finalement, peut-être que les Suns sont en train de mettre la pression à la NCAA pour redescendre d’un niveau et jouer l’une des compétitions les plus suivies outre-Atlantique.

Il n’empêche, avec ce starting five version Télétubbies, Earl Watson et Phoenix ont obtenus ce qu’ils étaient venus chercher chez les Nets. C’est-à-dire une défaite précieuse dans la course à la dernière place de la Conférence Ouest où les Lakers sont toujours solidement scotchés au quinzième spot synonyme de meilleures chances d’obtenir le jackpot à la prochaine loterie. Les Californiens n’ont désormais plus qu’une défaite d’avance sur leurs poursuivants dans cette course à l’envers. Pas fou, Luke Walton a aussi mis au repos forcé ses cadres Luol Deng et Timofey Mozgov mais on ne sait pas s’il ambitionne aussi de demander une dérogation pour aller jouer la March Madness. Toujours est-il qu’avec ce roster de gamins, Phoenix succède aux Clippers de 2010 qui, avec Eric Bledsoe, Eric Gordon, Al-Farouq Aminu, Blake Griffin et DeAndre Jordan, avaient aligné un cinq âgé de 21 ans et 143 jours, déjà contre les Nets.

Les victoires se font rares dans l’Arizona mais les Suns ont réussi à constituer un groupe jeune et à fort potentiel. S’ils obtiennent encore un crack lors de la prochaine Draft, il faudra compter parmi eux dans deux ou trois ans, le temps que les bébés arrêtent de sucer leur pouce pendant les temps-morts.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top